Le Maître Hilarion

La voie du cinquième rayon

* Important: À partir du 31 décembre 2022 ce site sera fermer *

TRIBULATIONS ET SURVIE

 

ÉDITORIAL

 

De nos jours, la majorité des gens ont entendu un grand nombre de prédictions venant d’une multitude de sources. Ces prédictions ne sont pas toutes agréables à entendre. On parle beaucoup plus, ces temps-ci, de tribulations. Quelle forme prennent les tribulations ? Toutes les difficultés que la nature met sur notre route comme des tremblements de terre, des feux gigantesques, des inondations, des ouragans, des tornades, des éruptions volcaniques et quoi encore, sont des tribulations pour les gens qui sont activement impliqués dans ces manifestations.


Pour d’autres, les tribulations sont des imprévus comme les divorces et les expériences émotives que cela suscite, les différends dans les relations interpersonnelles ou la malchance qui fait qu’une personne n’est jamais tranquille. Pour d’autres encore, ce sont les petites luttes quotidiennes pour survivre et pour avoir un peu de bonheur.


À quoi servent ces tribulations ? Elles servent à réveiller les âmes qui se sont éloignées beaucoup trop de leur promesse de construire au lieu de détruire. L’humain est la seule créature sur cette Terre qui détruit sa propre essence avec sadisme et satisfaction. Quel autre spécimen tue pour le plaisir de faire le mal ou pour voir l’autre souffrir ? Ce jeu se répète sans cesse depuis des milliers d’années. Une race n’est pas meilleure qu’une autre. L’humain a profondément enfoui dans ses mémoires cellulaires des forces de destruction inimaginables et diaboliques.


Les grandes tribulations sont l’outil de dernier recours pour purifier la race humaine de cette maladie de l’âme. C’est une entente collective que se sont données les âmes en incarnation dans ces temps de fin de cycle. C’est le temps de la moisson dont parlait Jésus dans ses paraboles. Le bon grain sera remisé dans les greniers célestes et la mauvaise herbe sera brûlée pour être purifiée. Durant ces tribulations, plusieurs reconnaîtront la soif de leur âme à revenir dans des vibrations plus saines.


Il peut paraître cruel pour certains de voir tous ces êtres qui vivent continuellement dans des conditions de guerre, de misère, de souffrance et de mort, mais ces âmes ont accepté ces conditions pour effacer des karmas de cruauté, de brutalité envers les autres, de tricherie et d’égoïsme dans d’autres vies passées sur la Terre.


Ces conditions difficiles ont un effet de rappel à la justice du Plan divin et sont une dernière occasion pour ces âmes de transformer leurs tendances négatives et revenir sur le chemin de la droiture avant les « Grandes Tribulations » qui sont prédites dans le livre des Révélations.


Ces souffrances sont un signal d’alarme qui prévient les êtres qu’ils sont sur une voie d’autodestruction, car les forces mêmes qu’ils ont utilisées pour détruire les détruiront à leur tour.
Plusieurs se plaignent de la souffrance dans le monde et disent que Dieu devrait intervenir pour alléger le joug de l’humanité. Ils ne comprennent pas que c’est l’humain lui-même qui a choisi cette voie. C’est lui-même qui a formé les barreaux de sa prison. Dieu lui a donné le libre arbitre. L’homme avait le choix d’agir pour créer mais il a choisi de détruire. Dieu ne réparera pas ce que l’homme a détruit, même sa propre vie. Toutefois, Il viendra vers ceux qui Lui demande de l’aide pour reprendre le bon chemin.


L’homme doit comprendre que ce qu’il détruit, il devra le reconstruire tôt ou tard. L’éternité lui donnera le temps qu’il lui faudra. Le seul perdant, c’est celui qui doit tout reprendre depuis le début.
Hilarion, dans son livre intitulé « The Master Plan », dit que l’humanité doit comprendre qu’il lui est permis de faire tout ce qu’elle désire dans son propre jardin de la Terre : c’est SA MAISON. En donnant à chaque individu ou à chaque groupe une réalité qui reflète ses propres émotions et sa propre conscience (une manifestation de la loi karmique), les Guides de l’humanité savent qu’éventuellement la race humaine en aura assez de souffrir les misères, les maladies et les destructions causées par ses guerres.


Il sera permis au genre humain d’utiliser la bombe nucléaire contre lui-même, contre sa propre folie, s’il le faut, afin qu’il comprenne qu’il doit, une fois pour toutes, écarter cette menace et que les holocaustes prémédités qui n’ont comme seul but de détruire la vie d’une multitude, sans scrupule ni regret, soient fondus dans le passé pour ne devenir qu’un cauchemar dans la mémoire des phases de noirceur les plus ignobles de l’expression humaine.


Lorsque cette compréhension sera atteinte par la majorité, l’humanité tournera le dos à jamais à cette folie. Alors, les humains se prendront par la main et avanceront dans une fraternité vers l’aube nouvelle, le Nouvel Âge, la terre promise d’une dispense nouvelle de Lumière et d’Amour. Toutefois, dans sa folie, l’humanité peut s’infliger tout ce qu’elle désire, mais dans la limite où d’autres mondes et le système solaire ne soit pas en danger.


Plusieurs reconnaissent déjà que nous sommes observés par des êtres galactiques qui sont venus près de la Terre dans l’intention d’intervenir si nécessaire afin que l’humanité n’exporte pas la négativité humaine vers d’autres lieux, résultat d’un holocauste nucléaire. Ces êtres ont la technologie nécessaire pour désarmer à distance les armes les plus sophistiquées, qu’elles soient de technologie nucléaire ou supramagnétique (ondes scalars) et ils le feront s’il leur semble utile d’intervenir. Ils vont toutefois permettre les petites détonations pour laisser l’humanité expérimenter la leçon qui doit en ressortir.


Les jeux sont faits et c’est dans les prochaines années que cette ombre se dissipera, mais non sans laisser de traces dans les profondeurs de l’âme de la race humaine.
Plusieurs prophètes des temps antiques et plusieurs médiums de notre temps ont annoncé que la Terre serait frappée par de gros astéroïdes.
Imaginez un instant les effets causés par une collision entre la Terre et un astéroïde suffisamment gros pour influencer l’orbite de la planète autour du soleil en dégageant une force assez grande pour provoquer le déplacement des pôles. Au moment de l’impact, une explosion gigantesque augmenterait l’énergie dans l’atmosphère à un point tel qu’elle créerait un tunnel ascendant, laissant fuir une grande partie de l’atmosphère au-delà du champ gravitationnel de la Terre.


Si la perte était assez importante, la pression atmosphérique globale serait diminuée considérablement et l’énergie du soleil serait plus puissante, causant une augmentation des radiations ultra-violettes et réduisant ainsi la chance de survie d’une multitude d’organismes vivants. De plus, l’explosion causée par l’impact créerait des raz-de-marée énormes sur toute la surface de la Terre. Ces raz-de-marée seraient aussi maintenus par l’arrêt momentané de la rotation de la Terre qui durerait probablement quelques jours, le temps nécessaire pour dissiper l’énergie de l’impact opposant le momentum de la rotation.


Durant ces quelques jours, le soleil nous semblerait fixe dans le ciel, amenant des jours consécutifs de clarté ou de noirceur selon l’endroit où nous sommes sur la Terre. Pendant ce bref arrêt de la rotation de la planète, l’eau des océans, ne pouvant être arrêtée comme la matière solide, continuerait son mouvement de rotation, ce qui causerait des raz-de-marée inimaginables, balayant tout sur son passage.


Lorsque l’énergie de l’impact amenant la planète à un arrêt provisoire serait dissipée, le momentum naturel de la rotation reviendrait à sa fonction première et la Terre reprendrait, peu à peu, son cours normal. Toutefois, tout serait changé. Les jours n’auraient plus la même longueur car la rotation serait ralentie. La planète se rapprocherait considérablement du soleil par l’attraction due au freinage de sa course sidérale. Les eaux des océans auraient lavé des continents, se creusant un chemin par la force d’irrigation. La planète aurait changé son axe de rotation, changeant ainsi les saisons et les conditions climatiques.


Enfin, tout serait différent.


Sommes-nous prêts à cette éventualité ? Pouvons-nous imaginer ce qu’il resterait de nos petites possessions matérielles ? Combien d’entre nous sauraient quoi faire et où aller ? Ou encore, comment survivre à ces événements ?


Le savoir et la connaissance parrainés par une guidance intérieure fiable seraient les seules balises qui nous permettraient de survivre dans ces temps de grandes tribulations. Les survivants seraient des êtres qui auraient accompli un travail intérieur de façon à s’élever à un niveau vibratoire nécessaire à la future race pour évoluer dans des conditions de vie différentes.


Ces grands événements sont à la base de toutes transformations majeures dans le développement des descendances génétiques. Une sélection naturelle se fait toujours, et seuls les plus forts et les plus flexibles survivent. Des mutations de toutes sortes changent les courants de vie au point de ne plus les reconnaître. Il n’en serait pas différent pour l’être humain.


On dit que la différence entre l’homme nouveau et celui d’aujourd’hui est comparable à l’homme des cavernes et l’homme moderne, mais à une étape supérieure de son évolution. Alors, pour provoquer des changements d’une si grande envergure, il est normal de penser que ce processus nous dérangera quelque peu. Nous avons toutefois demandé de venir expérimenter cette poussée vers les dimensions supérieures.


La personne qui croit être prise par surprise dans ces tribulations a tout simplement oublié qu’elle s’était engagée à vivre l’expérience qui lui sera le plus bénéfique au niveau de l’âme. C’est l’âme qui vit la réalité... la vie terrestre n’est qu’un simple rêve dans l’éternité.


André DeLadurantaye, éditeur et canal pour le Maître Hilarion