Le Maître Hilarion

La voie du cinquième rayon

* Important: À partir du 31 décembre 2022 ce site sera fermer *

1305A

L’AUBE D’UNE NOUVELLE CONSCIENCE

(Deuxième partie)

 

TRANSFORMATION RESSENTIE DE LA CONSCIENCE

 

Conférence et canalisation données à Montréal

Le dimanche 27 octobre 2013

Par André DeLadurantaye

Bon après-midi. Merci d’être venus. Ce que je vais vous lire tout à l’heure dans cette première partie est inspiré par le Maître Hilarion. Je travaille ce préambule tous les matins en autant que le canal télépathique s’ouvre, ce qui ne fonctionne pas toujours. Par exemple, lorsque je vis des mécontentements la veille, celui-ci peut souvent se poursuivre au réveil et Maître Hilarion n’est pas trop intéressé à ce genre d’attitude. Mon canal doit être clair.

Donc, aujourd’hui, nous avons le deuxième thème qui est : La transformation ressentie de la conscience. Le mois précédent, nous avons travaillé sur le thème : La réalité subjective de la conscience. Pour ceux et celles qui n’étaient pas là, je résume. Notre conscience est subjective parce qu’elle travaille avec notre personnalité qui est différente pour chacun. C’est ce que ça signifie.

Introduction :

Si nous voulons travailler avec la Lumière, nous devons être objectif, dans le sens que, nous laissons la Lumière agir à travers le karma que nous avons à écouler et aussi avec la réalité divine qui nous habite. Donc, je vais lire le texte, fruit de ma recherche, ce qui nous donnera un aperçu et, si j’ai des commentaires à rajouter, je vais le faire à propos. Alors, voici :

L’exercice de ces trois thèmes cherche à nous faire prendre conscience d’une étape évolutive de conscience envisagée pour nous donner un essor nouveau afin d’atteindre de plus hauts sommets dans notre cheminement spirituel. Le processus est de :

  1. Nous faire prendre conscience de l’aspect et des limitations imposées personnellement et volontairement à notre conscience actuelle.
  2. Nous donner les exercices nécessaires pour transformer l’aspect humain en profil plus élevé vers notre divinité.
  3. Nous diriger vers une alchimie psychique qui nous modèle à ce que nous pouvons ou désirons devenir : un être divin dans un corps humain. (Comme un Avatar)

Les thèmes que nous avons vus dans les six conférences précédentes, c’est-à-dire l’an dernier, vont nous servir de points d’appui dans la compréhension du processus de transformation voulue et ressentie.

Pour initier à une transformation de conscience, il faut d’abord accepter qu’il y ait quelque chose à changer dans notre vie. Comme nous avons vu précédemment, la conscience touche tous les aspects de notre être : physique, psychique, énergétique et spirituel.

L’initiative du changement doit d’abord commencer par la pensée à travers l’instrument du mental, c’est-à-dire par le psychisme humain. Nous devons apprendre à transformer ce que nous n’aimons pas de notre vie ou de notre environnement d’une façon graduelle et intelligente par la pensée, en ce que nous voulons devenir d’une façon naturelle et ressentie.

Le mot « ressenti » est une clé majeure dans tout ce qui touche notre histoire. Lorsque nous prions, nous le faisons trop souvent d’une façon intellectuelle, et nous espérons avoir des réponses qui ne viendront probablement jamais parce qu’il manque de sincérité, de profondeur et d'émotions, donc de ressenti, à notre demande. Lorsque nous regardons un film sans émotions, nous avons vite fait de nous éloigner du scénario en disant : « Ce film est poche ! ».

Mais, lorsqu’une histoire est racontée avec émotion, nous sympathisons avec cette histoire qui nous touche profondément par résonance. Nous ressentons aussi, tout comme les acteurs, ce que l’auteur essaie de nous communiquer. Le ressenti est dans l’émotion, et c’est le pouvoir magique de l’actualisation ou de la précipitation. (Terme utilisé par les alchimistes du Moyen Âge).

Donc, notre outil principal est le ressenti véhiculé par des émotions positives et fortes. La profondeur de l’émotion ressentie est l’essence même de la réalisation du désir. Voici la route à suivre :

  1. Avoir une ferveur intense du désir
  2. Planifier un concept idéal possible
  3. Maintenir une bonne concentration par une pensée soutenue
  4. Développer un ressenti profond avec des émotions positives
  5. Avoir une ferme assurance d’obtenir satisfaction
  6. Cultiver la gratitude d’avoir concrétisé le désir.

Il ne faut pas avoir peur de provoquer le futur. Les Maîtres de Lumière aiment que nous soyons en action continuelle. Ils déposeront ce qui nous est essentiel sur notre route en autant que nous choisissions de poser le pied dans une direction précise.

Il y a des règles à connaître et à suivre. Elles sont simples, mais leur application demande un effort intellectuel et concret. Voici ces règles :

  1. Planification
  2. Efforts soutenus
  3. Démarches convaincantes
  4. Insistance et continuité
  5. Aller au-delà de nos frontières et repousser nos limites.

Cette cinquième règle est probablement celle qui motivera nos Guides à nous soutenir dans le processus de transformation parce qu’elle justifie la croissance spirituelle, et c’est ce qui nous est demandé en tant qu’être en évolution constante.

Notre mental a un pouvoir énorme de créativité. Il suffit de le discipliner par des pensées intelligemment concertées et applicables. La répétition d’une demande est ce qui permet à l’enfant d’obtenir ce qu’il veut. La répétition d’une marche à pas disciplinés et cadencés est ce qui a permis à une armée de faire tomber les murs de Jéricho.

La répétition crée une vibration croissante jusqu’à un crescendo qui aura raison de l’obstacle à surmonter. Prenez par exemple une armée de soldats qui traverse un pont. Avant de traverser, on demande aux soldats de briser le pas pour ne pas créer cette vibration ascendante qui détruirait le pont et provoquerait une catastrophe, détruisant même le régiment en l’envoyant dans les flots.

Cette force de vibration ascendante est l’outil majeur numéro un de concentration que nous aurons à découvrir pour initier les transformations souhaitées.

Dans les années quarante et cinquante, Nicola Tesla, le génie de l’électricité, a fabriqué une petite boîte qui n’était en réalité qu’un simple vibrateur. Il colla cette boîte à une structure de poutres d’acier d’un édifice en construction à New York. Il activa l’interrupteur pour mettre le minuscule vibrateur en marche et il est parti. Après plusieurs heures, il est revenu pour constater que la vibration ascendante de la structure était tellement prononcée qu’elle s’était complètement effondrée.

Voici un secret que le Maître Hilarion m’a confié il y a quelques semaines. L’Univers est soutenu par une vibration ascendante émise par l’intelligence cosmique qui stimule l’évolution et le développement de tous les aspects de la Création. Cette vibration peut être perçue par chacun de nous. Les orientaux l’ont identifiée comme étant la pulsion AUM. Cette pulsion a un pouvoir secret d’initier l’actualisation de tout ce qui lui est demandé concernant la croissance spirituelle.

Donc, AUM est le son primordial qui est la colonne vertébrale de la structure de l’Univers. Ce son peut aussi être la vibration ascendante qui peut provoquer le changement désiré, tout comme la boîte vibratoire de Nicola Tesla. Les lois de la physique ne sont pas discriminatoires. Donc, elles peuvent aussi s’adapter au domaine psychique lorsque les conditions s’imposent d’elles-mêmes.

Maintenant, faisons un premier exercice pour comprendre les effets d’un désir avec des vibrations ascendantes.

  1. Prenez un moment pour choisir un problème que vous vivez actuellement et qui vous contrarie profondément. Ce pourrait être une personne de votre famille ou de votre entourage qui vous cause un malaise profond par son attitude face à vous.
  2. Reconnaissez que cette personne n’est pas dans votre vie par hasard. Elle est mise en place par les forces karmiques qui cherchent à vous faire prendre conscience d’un différend qui vous empêche peut-être d’avancer dans votre cheminement face aux autres.
  3. Dans la profondeur de votre conscience, demandez aux Seigneurs du Karma de vous révéler et de vous faire ressentir la ou les raisons qui vous fait ou qui vous font vivre cette situation.
  4. Insistez avec votre demande. Pour accélérer le processus, ouvrez votre intuition en créant des images comme un scénario qui se joue entre cette personne et vous. Par exemple, imaginez que vous êtes dans une autre vie, à un autre moment, et que vous avez une relation difficile avec cette personne et que vous avez agi de façon à la blesser sans même que vous ayez eu l’intention de le faire.
  5. Vous n’avez pas encore conscience de ce que vous auriez dit qui aurait brimé cette personne. Pour vous aider à trouver la raison, regardez avec attention les critères de votre conscience subjective. Quel critère n’acceptez-vous pas qui aurait fait résonance entre vous et la personne ? Est-ce que vous vous attendiez à ce que les valeurs subjectives de cette personne soient les mêmes que les vôtres ?
  6. Rappelez-vous, vous vous êtes attirés mutuellement pour régler un conflit qui aurait pu prendre racine il y a très longtemps, depuis peut-être même plusieurs vies. À ce stade de votre évolution spirituelle, est-il vraiment important de connaître la ou les raisons de ce litige ? Chercher les raisons, c’est s’enfoncer de plus en plus dans le litige comme dans des sables mouvants.
  7. Une des règles d’or de la concentration est que la pensée creuse là où elle mijote et provoque l’actualisation d’une situation aggravante ou libératrice selon la persistance de cette concentration.
  8. Donc, il n’est pas utile de vous concentrer sur la question. Il est préférable de porter votre attention et votre concentration sur l’objectif désiré. Il est possible de changer cette relation psychiquement par votre seul désir de regarder cette situation objectivement, même si ceci vous demande de renier votre subjectivité personnelle temporairement.
  9. Le processus d’harmonisation est fort simple. Ce processus ne demande que de vous mettre en mode d’émission, c’est-à-dire devenir un canal pour la Lumière de guérison. Toute situation, peut importe la complexité, peut devenir harmonieuse au point de faire disparaître le litige par manque de vibration ascendante.
  10. Pour arriver à comprendre le pouvoir de la projection vibratoire, concentrez-vous sur la personne en question et visualisez-la dans la même pièce que vous. Disons que vous vous voyez assises l’une face à l’autre, les yeux fermés.
  11. Activez votre canal de Lumière en demandant à votre Divinité intérieure de projeter l’énergie bienveillante de la paix, de l’harmonie, du pardon et de l’Amour à travers vous vers l’autre personne.
  12. Visualisez-vous comme l’instrument de la Divinité intérieure et demandez la descente de la grâce pour harmoniser votre relation. Assurez-vous d’être aussi objectif ou objective que votre Divinité intérieure. Ne jugez plus la relation entre vous et l’autre personne. Soyez généreux ou généreuse dans votre projection ascendante. Souvenez-vous, la répétition est l’outil que les enfants connaissent bien. Répétez cette concentration de projection de la paix, de l’harmonie, du pardon et de l’Amour vers l’autre personne le plus souvent possible ou dès que vous pensez à elle.
  13. Mentalement, faites comprendre à l’autre personne que vous acceptez maintenant les différences qui vous sont propres et que toutes les différences sont personnelles à chacun ou à chacune.
  14. Pour conclure l’exercice, allez au fond de votre cœur qui est pur amour, et faites jaillir l’énergie de guérison et d’amour dans tous les recoins de votre vie et dans vos relations harmonieuses ou difficiles afin que vous reconnaissiez la valeur profonde de votre pouvoir d’aimer.
  15. Soyez généreux et généreuse dans votre pouvoir d’aimer et dans la vibration ascendante qu’il peut provoquer.

Maintenant, voyons un autre exercice qui peut vous être utile à un moment donné dans votre vie.

Prenons un exemple, peut-être que certains d’entre vous désireraient apporter un changement majeur dans leur vie et dans leur entourage. Voyons l’exemple d’une personne qui veut changer de maison et d’endroit pour vivre mieux.

Apprendre à s’habituer aux changements peut devenir une seconde nature afin de toujours monter plus haut et aller plus loin sans avoir à affronter les inquiétudes et les peurs de perdre quelque chose dans l’échange. Cette peur de perdre dans l’échange peut bloquer le développement vers le changement désiré parce que ce changement devient trop conditionnel.

Dans un premier temps, nous devons établir un objectif. Par exemple, je veux changer de lieu, et par conséquent, changer de maison pour vivre mieux et différemment.

Donc, je fais une introspection sur les raisons qui me poussent à vouloir faire ce changement dans mon environnement et qui se reflètera infailliblement sur ma conscience, surtout dans la façon de percevoir ma vie dans un environnement nouveau.

La plupart du temps, ce genre de changement est motivé par la recherche du bonheur. Mais très souvent, le désir du changement est motivé par des situations négatives et intolérables. Exemple : Je ne suis plus heureux ou heureuse dans cet encadrement de mon existence. Alors, je cherche à fuir cet encadrement.

Pour initier un changement, il est essentiel de penser d’une façon positive et non négative par des réflexions comme : « Je suis à bout de nerfs là où je vis présentement. » ou encore « Mes voisins sont indésirables et ça me dérange. »

Il faut toujours amorcer un changement ou une transformation positivement. La fluidité de la transformation et du changement se fait toujours à travers la croissance positive. Les réflexions négatives créent des blocages dans le processus et le projet de changement n’aboutit à rien.

Pour éviter de tomber dans des pièges de négativité, il est essentiel de vous préparer des phrases que vous pourrez répéter souvent afin d’établir une ligne de pensées positives. Le subconscient est aussi très impressionné par des images qui peuvent en dire gros sur votre désir. Le fait de revoir, jour après jour, ces mêmes images, le subconscient les intègre plus facilement dans votre environnement. Il se familiarise avec ces images comme si elles devenaient une réalité et facilite grandement le changement désiré. Prenons un exemple concret. Vous voulez une nouvelle maison, mais vous ne savez pas encore ce qu’elle aura comme apparence. Donc, pour avancer dans votre projet, découpez l’image d’une maison  qui vous excite le plus dans une revue immobilière et collez-la sur un mur où vous la verrez constamment.

Pour ce qui est du lieu où vous voulez retrouver cette maison, prenez quelques photos d’un endroit qui vous plaît beaucoup, et surtout, où vous aimeriez vivre. Il est important de mettre le subconscient au travail, sinon votre projet ne verra jamais le jour.

Voici un autre exemple. Vous aimeriez changer d’auto, mais vous ne savez pas comment le faire, ni celle que vous désireriez avoir. De la même manière, découpez une image d’une auto qui vous plaît et collez-la où vous la verrez constamment. Ce sont de petits gestes, mais essentiels pour mobiliser le subconscient.

Une autre incitation qui peut mobiliser votre subconscient est d’actualiser votre départ de votre maison actuelle en préparant ce que vous voudriez transporter dans votre nouvelle demeure, et surtout, défaites-vous des objets que vous ne désirez plus faire partie de votre nouvelle vie. Soyez proactif ou proactive et prévoyant ou prévoyante dans votre changement désiré.

Le subconscient ne réalise pas toujours ce qui est réel de ce qui est irréel. Donc, il peut être influencé tout autant avec une projection du futur que ce qu’il perçoit à travers vos sens et vos pensées. Ceux et celles qui réussissent facilement dans la vie sont des visionnaires qui utilisent leur futur comme une réalité actuelle. Le subconscient n’en fait aucune différence et actualise leur désir comme étant déjà accepté et faisant partie de leur réalité.

La meilleure façon d’influencer le subconscient est toujours la répétition. Avoir des idées positives ressenties ouvre des portes insoupçonnées de l’esprit. Un clou s’enfonce dans le bois à chaque coup de marteau. De même, les idéologies se développent au fur et à mesure que les pensées les orientent dans la bonne direction.

Jusqu’ici, nous avons parlé du bonheur en mettant en lumière des aspects physiques de notre réalité. Tant que nous avons des problèmes physiques d’existence et de relation, il nous est pratiquement impossible d’entreprendre un changement spirituel. Sauf, bien sûr, pour certaines personnes qui se voient adhérer à un culte monastique ou encore au service inconditionnel à autrui, ce qui est très rare à notre époque.

Plus souvent qu’autrement, ces personnes utilisent cette porte de sortie comme une fuite dans leur incapacité de gérer leur vie convenablement. Elles auront toujours recours au support d’une organisation quelconque pour fonctionner par manque d’autonomie individuelle. Pour elles, la libération de leur humanité ne sera pas dans cette vie.

J’aimerais, à ce moment de notre réflexion, revenir sur les cinq principes d’une vie spirituelle réussie, telle que mentionné par le Maître Hilarion dans une conférence en avril 2011 et par tous les Maîtres de Sagesse depuis fort longtemps. Ces principes ont été valorisés par toutes les religions et les Sociétés Secrètes. Ils sont devenus la pierre angulaire d’une réussite assurée par celui ou celle qui les met en pratique.

Or, voici ces règles qui nous garantiront un éveil plus grand de notre conscience.

La première règle est : La pureté de l’être

Être vrai avec soi-même et avec les autres est l’une des qualités spirituelles qui demande l’humilité et la simplicité. Si l’intention est pure, peu importe la pensée ou l’action, l’âme s’en réjouit. Donc, il est nécessaire, à ce stade de transformation spirituelle, d’éviter les jugements différentiels, les attitudes hypocrites, les mensonges d’évasion de la réalité et les soubresauts de mécontentement.

Il est difficile pour l’être humain de devenir un canal inconditionnel pour la Divinité, mais ce sera l’effort à soutenir pour le changement désiré au niveau de la conscience.

Allons voir à l’intérieur de nous-même ce que signifie ce principe. Prenez une position confortable et abandonnez-vous à la contemplation de ce que signifie pour vous « La pureté de l’être ».

Pour faciliter cette réflexion, voici quelques notions que vous pouvez explorer dans votre contemplation :

  1. La pureté de l’être est dans l’intention. Est-ce que mon intention est d’agir pour aider ou pour nuire ?
  2. La pureté de l’être est dans la pensée. Est-ce que mes pensées sont orientées vers la bénédiction ou vers la critique ?
  3. La pureté de l’être est dans l’action. Est-ce que j’agis pour élever ou pour blesser ?
  4. La pureté de l’être est dans le ressenti. Est-ce que je me sens rejeté ou libre d’agir selon ma destinée ?
  5. La pureté de l’être est aussi dans l’estime de soi. Est-ce que je me sens moins que rien ou suis-je confiant ou confiante de mon expression ?

La deuxième règle est : La bonté

La bonté, c’est ce qui a permis à une multitude de personnes en incarnation de rayonner la Lumière de leur âme. Pour atteindre cet état, il est essentiel de se voir déjà un porte-parole pour la divinité sans égard à ce que nous vivons humainement. Se sentir au-delà de l’humain est la voie à parcourir pour que les événements à venir dans notre vie soient teintés de Lumière inconditionnelle.

Donc, encore une fois, pour faciliter cette réflexion, voici quelques notions que vous pouvez explorer dans votre contemplation :

  1. La bonté se reflète à travers un rayonnement de bonheur qu’une personne dégage.
  2. La bonté est une faculté acquise à travers une multitude d’épreuves qui ont conduit à l’équanimité. (Faculté de voir toute chose également).
  3. La bonté est de voir l’âme d’une personne avant de voir l’enveloppe corporelle et ses différences.
  4. La bonté est de respecter les autres comme ils sont et ne pas les juger par rapport à nos valeurs.
  5. La bonté est de souhaiter que les autres réussissent au-delà de nos propres intérêts.

La troisième règle est : Le silence

Le silence est l’instrument essentiel pour se voir en méditation. Il est souhaitable de faire le silence, autant que possible, lorsque nous accomplissons des tâches routinières. En tant que rénovateur, je travaille souvent dans des environnements bruyants comme des télés ouvertes sans observateurs en même temps qu’une radio qui joue sans que personne ne l’écoute et d’autres sources de bruits polluant l’environnement.

Un jour, j’ai demandé à un ado de 16 ans : « Pourquoi fais-tu jouer la télé en même temps que la radio et aussi en même temps que tu joues sur ton XBox ? » Il m’a répondu spontanément : « C’est pour l’ambiance, le silence me tue. » À travers les années, j’ai appris à fermer mon esprit à ce genre de cacophonie parce que je retrouve ce genre d’environnement partout où je vais travailler. J’ai appris à associer la cacophonie à un mantra qui m’amène dans la profondeur du silence même au milieu de grandes perturbations auditives.

L’esprit est capable de tout. Il suffit de l’entraîner. Voici un exemple concret de la force de l’esprit. Une personne qui déménage près d’une voie ferrée ne peut pas dormir la première semaine à cause de la fréquence des convois la nuit. Or, un mois plus tard, cette personne ne se plaint plus du bruit ni de la vibration du train. L’esprit, à travers le cerveau, a obnubilé le bruit et la vibration du train afin que la personne en question puisse dormir dans un silence réciproque.

On peut faire la même thérapie avec tout ce qui nous dérange, incluant une situation difficile avec nos voisins, notre famille et autres situations dérangeantes ou agressives.

Encore une fois, voici  quelques notions que vous pouvez explorer dans votre contemplation pour faciliter la réflexion à ce sujet :

  1. Pour apprécier le silence, il faut d’abord l’apprivoiser.
  2. La paix intérieure est le fruit de la recherche du silence.
  3. Le silence est avant tout le résultat d’une concentration profonde.
  4. Le silence permet d’accéder au plus haut niveau de notre être.
  5. Le silence est une expression Divine.

La quatrième règle est : Le contrôle de soi (le petit soi) ou encore la retenue.

Le contrôle de soi est ce qui demande le plus de vigilance dans la croissance spirituelle. Vouloir devenir un ambassadeur du Divin demande de vivre, la plupart du temps, selon des règles strictes et austères, comme par exemple :

  • Ne pas répondre à une attaque verbale qui nous concerne.
  • Ne pas critiquer les opinions des autres, même si cela nous dérange.
  • Éviter de nous emporter pour des situations qui nous contrarient.
  • Ne pas nous lancer dans des abus de toutes sortes pour plaire à l’ego.
  • Ne pas mettre trop d’emphase sur notre apparence.

Il y a, bien sûr, d’autres domaines où le contrôle de soi peut être nécessaire pour approfondir notre filiation avec le Divin.

Alors, voyons un peu quelques suggestions à contempler sur le contrôle de soi :

  1. Le contrôle de soi le plus important est dans la parole.
  2. Le manque de contrôle de soi dans les émotions provoque les maladies dégénératives.
  3. Celui ou celle qui a le contrôle sur sa vie, ses agissements et ses pensées, atteindra des sommets inespérés.
  4. Le manque de contrôle de soi, peu importent les situations, provoque des problèmes récurrents qui font souffrir.
  5. Le contrôle de soi mène inévitablement à la tranquillité de l’esprit.

La cinquième règle est : La tranquillité de l’esprit

Sans la réalisation des autres règles précédentes dans notre vie, il est facile de dire : « Je suis en paix avec moi-même. » ou encore « Je ne suis pas influencé par les autres. » La tranquillité de l’esprit va au-delà de ces paramètres. Avoir l’esprit tranquille est une grande réalisation en soi. Voici un exemple convainquant. Admettons que je vive dans un espace-temps qui me propose des situations difficiles et parfois contradictoires. Je fais du mieux que je peux en sachant qu’aucune situation ne m’est proposée au-delà de mes forces et de ma capacité à la résoudre.

Je sais que je suis testé dans ma façon humaine de penser. Je réalise que la situation est une mesure de dépassement de ma vision humaine. Par conséquent, je dois voir cette situation comme une frontière à dépasser, une limite à repousser. Alors, je demande à ma Divinité intérieure de s’occuper de cette situation en Lui abandonnant tous les concepts subjectifs de mon individualité. J’apprends à me fondre dans l’intelligence universelle qui me fait réaliser qu’elle est la seule actrice dans tous les jeux de l’esprit.

Alors, je suis tranquille lorsque je Lui offre ma journée et tout ce qu’elle contient. Par Son Amour pour moi, Elle se voit en moi et moi en Elle. La meilleure façon d’atteindre la tranquillité de l’esprit est de m’abandonner à l’action intelligente de la Mère Divine en moi et de me sentir comme un canal pur pour la manifestation qu’Elle propose à travers mes pensées, mes actions et mes idéologies.

Voici maintenant quelques notions qui peuvent nous aider à comprendre et à intégrer ce qu’est la tranquillité de l’esprit :

  1. Je dois à tout prix me débarrasser de toutes culpabilités qui me sont pointées du doigt par les règles religieuses.
  2. Je dois assumer que la dignité de l’être est le fondement de mon existence parce que je suis issu du Divin.
  3. Je dois prendre conscience que mes pensées et mes actions sont motivées par l’aspect social de mon entourage et je décide de m’en isoler pour suivre ma propre voie et ma propre conscience.
  4. Je ne me compare en aucune façon aux membres de mon entourage même si, parfois, je me sens rejeté ou isolé.
  5. Chaque jour que le Divin m’accorde, je fais du mieux que je peux pour accomplir ce qui m’est demandé.

Ces cinq règles sont les vertèbres de la colonne vertébrale de la vie spirituelle tel que convenu dans les enseignements qui nous sont proposés depuis la nuit des temps à travers la sagesse transmise au fil des âges par les Maîtres de Lumière.

Maintenant, j’aimerais ouvrir un autre volet qui pourrait apporter un éclairage nouveau à la transformation de la conscience élargie qui peut nous conduire à l’Aube d’une conscience nouvelle.

Pendant les jours, les semaines et les mois qui viennent, engagez-vous volontairement à bloquer intellectuellement toute négation qui vient à votre esprit. En fait, recherchez, dans les profondeurs de vos mémoires cellulaires, les attributs élevants que vous avez travaillés depuis des vies et des vies. Faites ressortir, par ressenti, ces attributs en les mettant en valeur pour contrer une mauvaise tendance qui vous est trop familière et qui vous empêche d’aller plus loin.

Voici un exemple de négation positive : Vous êtes au téléphone et la personne au bout du fil vous blâme pour avoir parlé dans son dos. Même si ce n’est pas la vérité, vous essayez quand même de vous en défendre, ce qui provoque en vous de la colère et une non acceptation des accusations.

À ce moment, prenez un recul en répondant que ce ne sont pas des faits véridiques et que vous n’avez pas l’intention d’aller plus loin dans cette voie. Au même instant, revoyez intérieurement les principes : La pureté de l’être, la bonté, le silence, le contrôle de soi et la tranquillité de l’esprit. Interrogez-vous sur les points où vous auriez pu commettre une erreur face à ces principes.

Si vous avez effectivement erré, excusez-vous en disant que les paroles ont dépassé vos pensées et que vous n’aviez certainement pas l’intention de blesser qui que ce soit. Ceci n’est pas une soumission, mais plutôt une mise au point personnelle qui vous évitera bien des karmas face à cette personne. Soyez l’agent qui temporisera les émotions négatives échangées dans cette communication.

Même si la personne élève la voix et vous accuse formellement, soyez Zen et calme en lui répondant que ce qu’elle raconte n’est pas votre réalité et que vous n’avez pas l’intention d’aller plus loin dans son argument. Souhaitez-lui une bonne journée et raccrochez.

Ce n’est pas à vous d’observer ce que cette personne fera de votre réponse. Soyez tranquille avec vos sentiments et passez à autre chose. Les émotions des autres ne vous appartiennent pas et ne vous concernent en rien. Restez avec les vôtres, c’est déjà une aventure complète en elle-même.

Les rencontres que nous faisons avec le Maître Hilarion se chevauchent en quelque sorte et nous amène à évaluer notre vie par rapport à ce que nous souhaiterions devenir un jour. Il est clair que si nous agissons selon Ses enseignements, nous n’aurons pas à nous débattre dans la confusion collective provoquée par les contradictions des sociétés terrestres. Nous sommes impliqués, souvent malgré nous, dans une aventure qui semble ne pas nous concerner.

Mais, attention ! Rien n’arrive pour rien. Nous avons tous et toutes des leçons de vie à parcourir et à assimiler, quels que soient notre rang social, notre âge, notre couleur de peau ou encore notre intelligence. Le karma fait son travail d’une façon impeccable et juste. Nous n’avons qu’à accepter ce système tant que nous n’oeuvrons pas dans l’Amour inconditionnel tel que le Maître des Maîtres, Jésus, nous l’a enseigné.

L’histoire se répète incessamment. Nous avons peur de perdre nos acquis qui sont sauvages par rapport à ce que nous propose la vie, dans la confiance, dans la droiture, dans l’espoir que cette humanité n’est qu’en transit vers de meilleurs mondes. Il est souvent reproché à l’être en cheminement, que ses efforts ne concernent que le matériel et non la libération de ce qu’il a toujours prisé et de ce à quoi il s’est toujours rattaché.

La mort ne règle pas les attachements. Dans une prochaine incarnation, l’individu renaîtra avec ses vices et ses attachements de la vie précédente. Il devra agir selon les concepts qu’il valorisait antérieurement. Donc, la mort physique n’est qu’un trait d’union entre la cessation et la reprise d’un corps, mais l’esprit n’aura pas changé d’un iota. Il continuera d’être ce qu’il était avant la transition.

Aujourd’hui, nous avons la chance d’avoir cette connaissance de la Fraternité de la Lumière. Sommes-nous prêts à relever ce défi qui est de surmonter nos passions humaines et retrouver nos origines divines ? Nous avons la connaissance et les pouvoirs de changer notre parcours humain en parcours divin. Encore une fois, sommes-nous prêts ou prêtes à faire le saut ? À vous de réagir, car vous avez la réponse à votre destinée.

Conclusion : Alors voilà. Donc, c’est dans le ressenti que nous apprenons. Ce que j’ai noté de plus fort, c’est la résonance. Pour moi, c’est quelque chose que je vais mettre en pratique, même si je n’aime pas trop les répétitions. Il faut quand même répéter pour se souvenir. C’est ce que nous devons désirer pour progresser dans la vie spirituelle.

Il a été un temps, même avant que le Maître Hilarion me propose de ramener les cinq principes : la pureté de l’être, la bonté, le silence, le contrôle de soi et la tranquillité d’esprit, je les avais collés en grosses lettres sur mon miroir de salle de bain afin de les avoir toujours en vue. Le jour où j’ai nettoyé mon miroir, j’ai aussi nettoyé les principes.

Et lorsque le Maître Hilarion m’a demandé de revenir sur ces principes, je ne m’en souvenais plus. Alors, j’ai dû chercher dans quelle conférence on en avait parlé. Maintenant, je vais les afficher à nouveau, parce que ces principes nous concernent beaucoup dans le ressenti pour arriver à comprendre que nous sommes d’abord des êtres divins, qui marchent dans un corps humains, mais nous vivons l’inverse.

Nous vivons nos personnalités subjectives, et si nous sommes en mesure de nous doter de qualités objectives et les associer à ces principes, je pense que nous pourrions faire de plus grands pas dans l’amélioration de notre destinée.

Tout à l’heure, nous avons associé quelque peu la physicalité avec la spiritualité, parce que, comme Maître Hilarion a suggéré, si nous sommes malades, nous ne sommes pas intéressés spirituellement. Donc, nous devons travailler sur notre corps, et c’était la raison qui nous avait motivé à un certain moment de travailler sur une fiche des aliments à manger pour nourrir le cerveau afin qu’il soit toujours en santé et éviter les abus de toxines et de toutes sortes de choses nuisibles pour la santé.

Je pense que c’est la solution. Tant que nous sommes lucides, nous pourrons poursuivre notre cheminement spirituel. Si, par malchance, nous contractons des maladies dégénératives, comme l’Alzeimer, on peut oublier le cheminement. Tant que nous sommes lucides, il faut appliquer ces principes. Les deux choses vont ensemble : la matière grise et la grâce. Alors, nous allons prendre une pause et on se revoit bientôt.

1305B

L’AUBE D’UNE NOUVELLE CONSCIENCE

(Deuxième partie)

 

TRANSFORMATION RESSENTIE DE LA CONSCIENCE

 

Cet enseignement a été reçu en état de transe profonde consciente par André DeLadurantaye le 27 octobre 2013 à Montréal, Québec, Canada.

André : Alors, nous allons reprendre pour la deuxième partie. J’ai entendu des commentaires pour ce qui a été donné dans la conférence ; ça nous touche tous et toutes. Je pense que le Maître Hilarion essaie de nous amener vers le fait de ressentir qui nous sommes en réalité.

Nous avons appris de la subjectivité de la conscience, qui nous sommes avec toutes nos bibittes et nos bobos ; et le ressenti, c’est essayer de trouver ce qui est parfait en nous et laisser les bibittes et les bobos de côté.

Il faut trouver l’instructeur en nous et non l’élève. Nous sommes sur le point de devenir des instructeurs et nous pourrons le manifester lorsque nous reviendrons après avoir accompli notre cheminement. On va être des profs en quelque sorte. Peut-être pas du calibre de Maître Hilarion mais, qui sait ?

Peut-être qu’à la dernière étape, on aura un petit coup de pouce. Lorsque nous arrivons aux dernières marches, ce sont toujours celles qui sont les plus difficiles, mais, ce sont celles qui sont les plus enrichissantes à atteindre à cause de nos efforts.

Alors, voyons ce que le Maître Hilarion nous donnera à ce sujet. Et, comme d’habitude, prenez une position confortable. Fermez les yeux. Essayez de relâcher toutes les tensions à l’intérieur de votre corps et de votre esprit.

Si vous voulez recevoir le Maître Hilarion dans votre canal, vous pouvez faire le protocole comme il a déjà été enseigné. Demandez à votre corps d’abandonner toutes les tensions pour au moins un instant. Donc, je vais faire mon protocole et faites le vôtre en même temps. Je vous reviens avec la voix du Maître Hilarion.

Voici Hilarion.

Bonjour, Je suis l’Énergie que vous appelez Hilarion. Je viens vous visiter cet après-midi pour vous apporter ma bénédiction et aussi une consolation. Vous vous voyez dans des Univers qui sont étranges, dualistes, plein de souffrance, avec un manque d’égalité entre chacun, des riches et des pauvres, et vous vous demandez pourquoi ? Pourtant, vous êtes des êtres divins. À l’intérieur de vous dans cette divinité, vous ressemblez à Dieu, vous ressemblez à l’Unicité.

Mais pourquoi ne vivez-vous pas cet état d’être ?

Vous recherchez, à l’extérieur de vous, ce qui est déjà à l’intérieur. Vous regardez dans toutes les directions, mais vous ne voyez pas ce qui est essentiel pour vous. Le bonheur est en vous, mais il ne peut pas s’exprimer à cause du manteau que vous portez. Lorsque Je vous vois dans cette salle, à Mes yeux, vous êtes tous des flammes qui sont effervescentes, toujours nouvelles, toujours jeunes et qui amènent à cet Univers une reconnaissance de l’existence. Mais souvent, comme le Maître Jésus l’a dit ; « Ne mettez pas la lampe sous le boisseau ». De même, ne mettez pas quelque chose d’opaque qui empêche votre divinité de s’exprimer. Je parle de l’esprit. Vous avez étudié un peu dans la première conférence la subjectivité de la conscience, cela reflète les qualités de votre esprit et ces qualités sont souvent, d’une façon vibratoire, plus négatives que positives, même si ce n’est qu’un peu. Je vous donne un exemple qui arrive très souvent, vous avez dans ce que vous faites des émotions qui parfois sont négatives sans que vous le soyez en conscience.

Par exemple, vous faites la vaisselle et vous êtes un peu ennuyés de faire la vaisselle parce que c’est monotone, c’est quelque chose qui est répétitif et vous pensez que ceci ne vous apporte pas de bénédiction, ou vous pensez que ceci ne vous apporte pas d’élévation, ni de récompense, mais souvenez-vous que vous le faites par subjectivité et non par objectivité.

Votre attitude pour faire les choses sera complètement différente, si vous faites par exemple la vaisselle en sachant que vous êtes un être divin qui le fait parce qu’il fait tout ce qu’il a à faire sans avoir de couleur d’action, sans attendre quelque chose en retour. Vous le faites parce que la Mère est dans l’action, l’Énergie est dans l’action, la bénédiction est dans l’action. Apprenez à le faire toujours en conscience en sachant que c’est la divinité intérieure qui le fait à votre place et, peu à peu, vous étendrez cette façon de faire, ce ressenti à tous les domaines de votre vie.

Par exemple : dormir, vous croyez que c’est humain, mais il y a aussi des pauses que les Êtres de Lumière prennent, non pas physiquement, bien sûr, mais des pauses que vous appelez le silence. Le silence est le moyen le plus approprié pour atteindre le plus haut niveau ou le plus haut sommet de votre être. Dieu vous a créé tel qu’Il est. Il n’a pas enlevé un iota de ce que vous êtes aujourd’hui par rapport à Lui. Pourquoi ?

Parce que vous êtes à l’intérieur de Lui, tout comme dans une grande sphère d’Énergie. Vous n’avez jamais quitté le lieu où Dieu se trouve, sauf dans votre esprit humain, bien sûr. Donc, votre esprit face à votre divinité est toujours en négation et c’est cela qu’il faut apprendre à éduquer autrement, et l’éduquer, c’est comme arriver à accepter les critères qui vous ont été donnés par la naissance, mais aussi par l’existence. Il n’y a aucun endroit dans l’Univers, ou les Univers, où Dieu n’est pas, donc, vous êtes obligatoirement à l’intérieur de Lui et Lui à l’intérieur de vous, sauf que vous devez le ressentir.

Lorsque vous allez pelleter de la neige dans quelques mois, essayez de prétendre que c’est Dieu qui le fait à travers vous et ressentez Son action, ressentez le mouvement de vos muscles comme s’ils étaient parrainés par l’Énergie, la Shakti, le prana, et ainsi, vous ne connaîtrez pas la fatigue. Tout ce que vous ferez au Nom de votre divinité intérieure sera parfait, parce que la divinité intérieure ne connaît pas la dualité. Donc, vous ne pouvez pas faire une action bonne ou mauvaise, elle est tout simplement une action neutre comme si tout ce qui se passait dans l’Univers était naturel. Sentez-vous humain, peut-être, mais naturel, et la nature en vous est divine. Donc exprimez de plus en plus cette nature.

J’aimerais vous amener à comprendre que la Lumière en vous, est cachée par vous et par aucune Volonté Divine. Vous avez vu des grands yogis arriver à faire des miracles. Ils pensent être arrivés à des sommets mais, au fond, ils ont acquis des notions humaines plus grandes, peut-être avec une plus grande dextérité. Mais ceci ne veut pas dire qu’ils ont ces pouvoirs innés en eux plus que vous les avez innés en vous. Ils ont étudié, peut-être des vies et des vies successives, pour arriver à des exploits qu’ils pratiquent et qu’ils montrent comme étant « yoga ». Yoga ne veut pas dire prouesses physiques, atteintes intellectuelles, yoga veut dire : union avec Dieu, avec la divinité.

Donc, vous avez des pouvoirs au-delà du yoga parce que vous n’avez pas besoin de rechercher cette union à l’extérieur de vous. Elle est déjà à l’intérieur de vous : actuelle, active. Vous avez l’éternité pour comprendre que vous n’avez jamais quitté l’Unicité. Vous cherchez à comprendre par votre intellect comment grandir dans la spiritualité, mais vous n’avez pas à faire cela, vous avez toutes les connaissances à l’intérieur de vous ; il suffit de trouver le moyen pour rentrer en résonance avec ces connaissances. Vous savez, une des plus grandes Lois de l’Univers physique est la Loi de l’Attraction. Vous êtes parmi des gens qui sont de vibrations identiques. Les gens du monde interlope sont de mêmes vibrations. Les saints sont aussi des gens de mêmes vibrations : alors pour briser cette forme d’attraction et choisir autre chose dans votre vie, étudiez les gens qui sont différents de vous, plus avancés dans leur compréhension et essayez de les voir comme vos amis, même s’ils sont invisibles.

Essayez d’élever votre nature vibratoire selon leur résonance à eux, et non pas la résonance de ce que vous appelez « sociale », comme des amis, ou la famille. Bien sûr vous venez dans vos familles parce que vous vous connaissez depuis des vies et des vies, et dans une vie, vous jouez un rôle et dans une prochaine vie vous jouerez l’inverse du rôle que vous aviez parce que vous n’avez pas conclu des ententes, des règlements. Alors, vous revenez, parfois des dizaines ou des vingtaines de vies dans une même famille et les rôles sont inversés et c’est tout. Mais par résonance, vous restez dans ces familles, alors brisez cette forme de résonance, arrêtez de vous comparer à vos familles, essayez d’être plus que ce que vos familles sont.

Le Maître n’a-t-il pas dit : «  si vous voulez me suivre, vous devez quitter vos biens, vous devez quitter vos familles, vous devez quitter tout ce qui vous entoure », parce que, comme Nous avons dit dans une rencontre précédente, la Terre vous attire à cause de vos attributs, donc, si vous voulez briser ce lien, changez ces attributs, vous avez ce pouvoir.

C’est la même chose avec les familles, si vous voulez rester dans les mêmes familles dans vos prochaines vies soyez comme eux, mais si vous voulez être autrement, isolez-vous de plus en plus d’elles, non pas physiquement ou intellectuellement, mais au niveau de l’attachement. Essayez plutôt de vous attacher à quelque chose de plus élevant, comme la divinité intérieure.

Vous avez du temps devant vous parce que vous planifiez votre temps. Votre âme sait quand vous allez partir parce que vous l’avez planifié au niveau de l’esprit avec votre âme avant de venir. Votre âme sait comment mais, ce qu’elle ne sait pas, c’est quand votre éveil à votre âme se fera. Elle ne le sait pas parce que Dieu le lui a caché parce que, si elle l’avait su, elle aurait vite fait de vous amener dans des lieux ou des temps qui sont peut-être trop avancés pour vous. Donc, vous devez graduellement changer le pas afin que vous puissiez rejoindre ces qualités que vous avez déjà mais que vous devez actualiser.

Vous savez, J’aime bien entendre l’exemple qui a déjà été soumis que manger une grande portion de pommes de terre à chaque repas est bien, mais si vous deviez manger dans le même repas toutes les portions de pommes de terre que vous auriez à manger dans l’année, ceci vous amènerait dans différents lieux, comme à l’hôpital. Vous deviendriez submergé de fortes expressions corporelles et ceci est un peu en contradiction avec la croissance spirituelle. Vous essayez peut-être d’aller un peu trop vite en tant qu’être humain, mais l’humain ne peut pas supporter la Lumière divine. Donc, au lieu de penser que vous êtes un être humain en croissance divine, essayez de penser que vous avez déjà à l’intérieur de vous cette vibration divine, vivez-la continuellement. Lorsque vous allez en méditation, ressentez cette affinité avec la divinité à l’intérieur de vous.

Vous avez parfois des jeunes qui vont vivre dans le même appartement, vous les appelez les colocataires. Ils se connaissent bien entre eux. Mais vous avez aussi un colocataire à l’intérieur de vous que vous connaissez très peu ; faites-le travailler. Si vous avez des calculs à faire, demandez-lui de calculer pour vous. Si vous avez un travail de dextérité à faire avec vos mains, demandez-lui de superposer ses mains sur les vôtres. Demandez-lui de faire tout ce que vous avez à faire, parce qu’au fond c’est la Mère Divine qui fait tout à travers vous, mais vous n’en êtes pas conscients ou conscientes. En prenant conscience par ressenti de vos actions et de vos pensées, que vous êtes l’ambassadeur de la divinité, que vous êtes déjà arrivés à ce que vous cherchez à devenir, vous ouvrez une autre fenêtre que celle de votre humanité, vous ouvrez votre fenêtre divine. Chaque action que vous ferez au nom de votre divinité sera libre de karma et même votre pensée arrivera à conditionner votre karma d’une façon différente de celle que vous auriez pu vivre dans la souffrance.

Les maladies viennent à vous parce que, par résonance, vos pensées vous conduisent à ces vibrations. Vous pouvez élever vos pensées au-dessus de ces vibrations.

Noël arrive à grands pas, et bientôt, vous serez confrontés à des épidémies de grippe et de rhume, pourquoi avez-vous ces désagréments ? Parce que, dans la collectivité humaine, vous avez accepté qu’une fois par an il y a des virus qui se promènent et que vous êtes influençables, que vous allez les attraper parce que tous les autres les attrapent. Mais allez au-delà de cela, allez au-delà de cette résonance ; sentez-vous au-dessus de la résonance humaine qui dit toujours que les cycles se répètent. La maladie, c’est un peu cela, accepter d’être un être humain et ressentir votre humanité.

L’humanité vit dans un corps qui est dégénéré comparativement à tous les êtres humains galactiques parce que vous avez accepté cet environnement. On vous le martèle psychiquement continuellement, mais allez au-delà de ces pensées, forgez-vous une autre vie qui est dans le bonheur. Pensez à chaque fois que vous vous levez le matin : « aujourd’hui je rencontre le bonheur parce que je rencontre la Mère Divine en moi qui va faire toutes les actions que je vais poser, qui va avoir une réflexion sur toutes les pensées que j’aurai ». Ainsi, peu à peu, vous élèverez la résonance et par résonance justement, par la Loi de l’attraction, vous allez rencontrer des êtres supérieurs à l’humanité.

Je ne dis pas en chair et en os, mais vous aurez des contacts favorables avec vos Guides, avec vos mentors, avec les Êtres de Lumière. Vous savez, le monde dans lequel Je vis n’est pas différent du vôtre, dans le sens vibratoire, dans le sens de la Lumière, sauf que dans le monde dans lequel Je vis, il est clair, il est pur, aucune mauvaise pensée ne passe et n’existe. Mais, dans votre monde, vous avez à faire avec les pensées des autres, et souvent, vous entrez en résonance malgré vous avec des pensées négatives et vous êtes conduits psychiquement à agir selon ces pensées.

Ainsi, protégez-vous de ces pensées négatives en ayant toujours un bouclier aurique autour de vous, en pensant que Dieu est en vous et qu’Il rayonne sur toutes les facettes de la vie.

De mon côté, J’aimerais bien que vous vous voyiez comme nous vous voyons, parce que vous êtes beaux, vous êtes Lumière, vous êtes accomplis. Mais le manteau que vous vous voyez porter n’est pas ce qui va rester, vous aurez à vous en débarrasser un jour, alors pourquoi pas commencer aujourd’hui en vous disant : « Je suis une enveloppe charnelle, bien sûr, mais je suis Dieu en mouvement ».

Dieu Lui-même a une vibration beaucoup trop élevée pour être capable d’aller dans l’être humain comme il est aujourd’hui. Vous devez purifier cette enveloppe pour qu’Il se voit en vous, mais allez dans l’imagination et purifiez-le pour que la Lumière de la Divinité ou du Soi intérieur soit celle de la Divinité Universelle.

Seules vos pensées séparent votre état d’être de celui de votre état en devenir. Vous avez eu au préalable des notions qui vous amèneront graduellement à vivre ces états, et par répétition, vous allez construire, brique par brique, brique énergétique, brique pranique, tout ce qui construit votre château-fort intérieur, votre temple intérieur. J’ai été plusieurs fois dans des lieux qui sont beaucoup plus sombres que sur la Terre. Vous êtes « évolués » comparativement aux habitants de ces lieux, parce qu’ils n’ont pas le choix, ils ont été des monstres karmiques.

Mais vous vous êtes élevés au-delà de ces mondes depuis très longtemps, et vous êtes à un pas de franchir le voile qui Nous sépare de vous. Essayez de vous voir, (Je n’aime pas le mot) comme missionnaire. Vous avez une mission à accomplir dans vos familles ; élevez vos familles en vous élevant vous-mêmes, essayez de penser que vous êtes beaucoup plus que l’être humain qui est dans la dualité. Vous avez l’Unicité et vous avez la Trinité, et entre les deux, il y a la dualité dans laquelle vous êtes ancrés.

Maintenant, vous êtes issus de l’Unicité et la Trinité est en vous, en tant que Mère, Fils ou Fille et Père. Chaque jour, pensez que la Mère qui est dans le chakra de la base est en train de vous aider à nettoyer le canal pour qu’Elle monte vous chercher dans le cœur et qu’Elle vous conduise par la main vers le Père, là où elle fusionnera et là où vous disparaîtrez, non pas en tant qu’entité, mais vous disparaîtrez en tant que Fils ou Fille. Vous deviendrez ce que le Maître a dit : « celui qui voit le Fils voit le Père ». Donc, vous aurez ce loisir de vivre ce que le Maître Jésus a vécu, même sur Terre, avant de quitter son enveloppe, alors, Il a été transfiguré sur le Mont lorsqu’Il a compris qu’Il était un reflet du Divin, Il a compris que son humanité n’était qu’une enveloppe, mais que son âme et son esprit ont fusionné et lui ont donné l’apparence du Père éternel.

Vous avez en vous tous les pouvoirs, un mental qui peut influencer votre esprit et c’est ce qui vous est demandé, et chaque soir avant de vous endormir, demandez à votre intériorité et à votre divinité intérieure de vous éduquer pendant le sommeil, de vous amener les notions de ce qu’il faut faire pour vous, comme si vous établissiez un programme d’avancement, de croissance, mais cette croissance sera seulement dans la compréhension parce que vous l’avez déjà en vous, c’est un acquis. Vous avez déjà tous les instruments nécessaires pour reconnaître la divinité.

J’aimerais que vous utilisiez le mantra OM qui est la fabrique de l’Univers, et en le répétant, essayez de laisser un espace entre l’inspiration et l’expiration, et ressentez en vous le SOI DIVIN, c’est l’espace le plus proche de l’Unicité, et ressentez cette Unicité. Et si vous le faites quotidiennement, le plus souvent possible, vous allez vous rendre compte que des choses se séparent de votre monde et de vous. Ceci commencera par la négativité, vos actions seront plus protégées du karma, vos pensées seront plus pures et elles ne seront pas des reflets de jalousie, de convoitise ou de jugement. Vos pensées seront OM, elles seront motivées et élevées par OM et par le sens de la vibration OM entre les répétitions.

Je ne dis pas que vous allez atteindre cet état de résonance avec l’Unicité du jour au lendemain, mais ressentez-le à chaque jour, et un jour, vous vivrez cet état. Parfois une ou deux secondes dans une journée et parfois avec les répétitions trois ou quatre minutes dans une journée et vous aurez un contact direct avec votre Créateur. Les pouvoirs de Création sont en vous parce que vous êtes une résonance du Père, le Créateur.

J’aimerais maintenant vous amener dans une forme de méditation guidée pour essayer de voir par vous-même la profondeur de votre être. Comme toujours, reprenez votre position pour être confortables, essayez d’abandonner toutes pensées dans une forme de silence intérieur, un vide, comme si vous aviez un tableau blanc devant vous, avec rien d’écrit dessus.

Descendez votre conscience de votre tête dans votre cœur, et dans ce cœur reconnaissez qu’il y a la Paix. Il y a une petite lumière vert émeraude tamisée. Allez devant l’autel, au centre de votre temple, un autel de cristal pur, de forme hexagonale et remarquez un calice sur l’autel. On appelle ce calice, le Graal. Pour les humains, ce Graal est le calice qui a servi à récupérer deux gouttes du sang du Maître, mais pour l’être spirituel le Graal est une forme de lieu, là où votre âme, votre Soi intérieur réside en tant que divinité séparée de l’Unicité.

Alors, Je regarde dans ce calice et Je vois votre Lumière qui est la même que la Mienne, qui est la même que celle de tous les Êtres de Lumière. La raison pour laquelle vous êtes dans ce calice est pour créer une alchimie dans vos pensées et dans vos croyances pour que vous arriviez à ressentir votre appartenance à l’Unicité.

Maintenant, regardez cette Lumière qui est « vous », le divin en devenir, selon votre compréhension. Essayez de voir que Dieu n’a jamais créé d’imperfection, encore moins vous. Vous êtes Son Rayonnement, tout comme le Soleil qui représente l’Unicité rayonne, vous êtes Ses rayons.

Sachez qu’il n’y a pas de Soleil sans rayons et qu’il n’y a pas de rayons sans Soleil. Alors, si l’Unicité existe, c’est que vous êtes une existence qui Lui appartient. Retranchez une seule de ces existences et l’existence Universelle disparaîtra, donc, il est impossible de séparer la Lumière de son rayon.

Essayez de faire en sorte que vous ressentiez ce rayon comme étant « vous » qui devient le Soleil lui-même. En acceptant que les deux ne font qu’un, tout comme la chaleur et le feu ne font qu’un, le rayon et le Soleil ne font qu’un. Donc, au fond, vous êtes le rayon et le Soleil, mais par séparation vous vous sentez simplement le rayon.

Alors, intégrez cette Lumière qui est « vous » dans ce calice avec votre conscience humaine. Essayez de ressentir qu’il n’y a rien d’autre dans la vie que votre existence. Vous êtes « un », vous êtes une seule personne, il n’y a plus la trinité ni la dualité, il n’y a que « vous ». Tout ce qui est extérieur à vous est maintenant en vous, comme dans le cercle l’infinité représente tous les segments, ainsi vous vivez ce qui est essentiel, le rayonnement de l’existence. Essayez de voir que vous êtes cette existence, que vous êtes à l’intérieur de vous, un être lumineux, un être qui est la seule Lumière, la seule Source de l’Univers.

Il y aura bientôt des occasions de fêter une Énergie qui est pratiquement méconnue, celle de Noël. Je parle bien sûr de l’Énergie Christique qui est infusée sur la Terre à chaque période qui représente la commémoration de la naissance du Maître. Mais aujourd’hui, cette fête est devenue un peu laïque, un peu païenne, parce qu’elle est considérée comme un des plus grands marchés qui existe dans l’année. Mais, dans vos méditations, essayez de vous connecter avec l’enfant Christ en vous en pensées, et essayez de rayonner dans votre vie, à travers votre environnement ce que représente pour vous cette Lumière Christique.

Essayez de voir que vous êtes déjà cet enfant Christ qui va grandir pour apporter à l’humanité la bénédiction que le Maître Jésus est venu vous apporter. Vous avez les mêmes pouvoirs, Il vous l’a démontré, Il vous l’a suggéré, essayez de le ressentir. Essayez de voir qu’à chaque jour vous ressentez cet enfant Christ en vous, avec votre nom, avec votre conscience.

Il est dit que la conscience est UNE et Universelle et cette conscience vous l’avez partagée selon votre bon vouloir, selon votre propriété, vous vous êtes appropriés une seule partie de cette conscience parce que votre esprit humain ne pouvait pas comprendre la totalité. Mais allez dans votre imagination et voyez votre conscience comme un morceau de casse-tête qui a été intégré à un tout. Tout comme dans un hologramme lorsque vous séparez l’image principale en plusieurs parties, vous aurez la même information dans chacune des parties que dans l’image principale.

Et vous êtes de même face au Créateur, face à la Conscience Universelle ; vous faites partie de cette Conscience, mais vous avez isolé un peu votre vie, votre ressenti, votre existence, parce que vous croyez être un être humain. Essayez de voir dans votre imagination que votre humanité n’est seulement que dans un rêve. De ce rêve, essayez de vous réveiller et de voir que vous rêvez d’être un être humain, vous rêvez de la dualité, vous rêvez de la pluie et du beau temps, vous rêvez d’être une forme identique aux autres.

Au réveil vous trouverez que vous êtes l’Unicité même, il n’y a plus de séparation, vous savez tout est infini, il n’y a pas de séparation. Vous croyez que nous sommes dans des dimensions élevées comparativement à vous, parce que nous nous plions à vos croyances. Il est dit que Mes Énergies d’Hilarion sont dans la neuvième dimension, mais ce sont vos jugements. L’unité de dimension n’existe pas dans l’infini, la dimension est continuelle. Ainsi il n’y a plus de limites, de départ, ni d’arrivée, tout comme la circonférence du cercle, si vous marchez sur la circonférence d’un cercle vous ne trouvez ni le départ ni l’arrivée, il en est de même aussi pour la réalité. La réalité dimensionnelle n’est qu’une perception de l’esprit humain, parce que vous avez été éduqués de cette façon, de même vous faites une différence entre vous et Hilarion, Maître Saint Germain, Mère Marie, peu importe, mais au fond nous sommes tous imbriqués dans la même Lumière. Vous avez le Maître Jésus qui a dit à travers le Nom de Lumière de l’Etre : « Je me souviens de toi, Ô Ma Lumière », parce que tous et chacun, individuellement vous êtes la Lumière de la même Source. Si la Source s’éteint toutes les Lumières s’éteignent et si une seule de ces Lumières s’éteint toute la Source s’éteint, parce qu’il n’y a aucune séparation, il n’y a qu’une seule résonance dans l’Univers et c’est la Lumière Christique.

Maintenant, vous êtes dans ce Graal et vous croyez être différents de l’Unicité, donc, voyez votre Lumière s’agrandir et sortir de ce Graal et fusionner avec toutes les Lumières de tous les Univers. Il n’y a plus de séparation, il n’y a qu’un seul rayonnement, et ce rayonnement reflète la béatitude, l’Amour, la Joie, tout ce que vous aimeriez ressentir à travers le bonheur que ceci vous amène.

Donc, chaque jour, essayez de ressentir cet état d’être, d’existence, votre propre Lumière, confondue avec l’Unicité et méditez sur cette Lumière pendant quelques minutes, et plus vous le ferez, plus vous sentirez la profondeur de cette Lumière et, un jour, vous vous sentirez attiré par la Source dans la méditation. Bien sûr, ce jour sera béni parce que vous aurez compris que la séparation n’existe plus. Même dans votre corps, vous allez ressentir une différence, vos cellules vont commencer à s’aimer et votre corps se guérira de cette façon de dégénérer que vous appelez la vieillesse. Non pas qu’il va devenir immortel, mais vous vivrez mieux, en meilleure santé et beaucoup plus heureux.

Comme Je l’ai dit plus tôt, la résonance est à proximité de vous, par la pensée. Essayez de l’apprivoiser, essayez d’en faire un outil primordial. Vous pourrez le faire avec des pensées choisies que vous aurez écrites sur un bout de papier et, spirituellement, vous pourrez le faire avec le son OM, ou d’autres mantras que vous connaissez déjà. Mais le répéter c’est comme l’intégrer. Un jour, vous ne verrez plus la différence entre la vibration du mantra et vous-même et entre ce qu’il représente. Le mantra deviendra « vous » et vous deviendrez le mantra, et le mantra, c’est l’Universalité de toute l’Énergie.

Alors, vous êtes toujours dans le Cœur de Dieu, non séparé. Maintenant, revenez graduellement à ce que vous pensiez devenir croissant, devenant de plus en plus percevant, c’est-à-dire ressentant l’Énergie de l’Unicité.

Maintenant, revenez lentement vers votre Graal ; contractez votre Lumière jusqu’à ce qu’elle devienne de la grosseur d’un petit pois lumineux, mais aussi intense que tous les Soleils de la Création.

C’est « vous », identifiez-vous à cette Énergie, à cette puissance, vous l’avez dans votre cœur, dans votre deuxième personne de la Trinité. Vous avez, bien sûr, toute l’éternité pour la libérer, pour lui donner son Universalité.

Alors, Je Me sépare de vous jusqu’à ce que vous Me réinvitiez à nouveau pour revivre cette expérience. Je souhaite la refaire avec vous intérieurement aussi longtemps et aussi souvent qu’il est possible pour vous de le faire.

Maintenant, laissez revenir votre conscience au niveau de votre tête, au niveau de la glande pinéale, assis à la droite du Père, parce que le ressenti de votre « JE » est le même que le ressenti du « JE SUIS » du Père.

     Reprenez votre conscience normale afin que Je puisse répondre à quelques-unes de vos questions.

Question : Bonjour Maître Hilarion, dans le cycle de 26000 ans, nous sommes présentement dans la partie de l’évolution, on dit que Nostradamus et Edgar Cayce ont parlé de l’année 2027 comme étant le début de 1000 ans de paix, même à l’intérieur de l’ère de noirceur, pouvez-vous commenter cela ? Merci.

Hilarion : Le canal a eu une discussion avec vous juste avant le commencement du programme, alors, il vous a dit tout ce qui est vrai, tout ce que Je peux faire, c’est seulement commenter dans le sens où vous aurez à revenir maintes et maintes fois pour essayer d’actualiser ce cycle de vie.

Aujourd’hui, vous avez dépassé le centre de la période de temps alloué entre l’involution et l’évolution. Vous êtes maintenant dans cette période d’évolution qui fait de l’homme un saint, mais vous pouvez aller beaucoup plus rapidement que les 12960 ans qui restent à faire, parce que votre conscience, si elle suit par résonance celle de l’humanité, vous deviendrez dans quelques milliers d’années des scientifiques aguerris et, dépassé ce stade de l’intellect, vous entrerez dans le stade du cœur, de la Joie et ainsi vous aurez compris tous les pouvoirs de l’Univers.

À ce moment, vous aurez encore quelques milliers d’années pour transformer la Terre. Parce que la Terre est toujours transformée à la fin du cycle de 25920 ans pour accueillir une nouvelle vague de vie, une vague de vie qui devra apprendre à comprendre la séparation, l’individualisation. Vous avez été longtemps dans cet apprentissage de l’individualisation et de la personnalité. Vous êtes sur le point de le quitter, mais ceci est une étape importante de réveil spirituel où l’homme n’a pas encore compris qu’il est Dieu.

Lorsque votre évolution sera terminée sur Terre, vous serez ceux qui vont transformer la Terre en amenant des bouleversements, vous ferez sortir les énergies accumulées des volcans, créant une transformation complète, à un point tel que la prochaine vague de vie ne reconnaîtra rien de ce que vous connaissez aujourd’hui. Tout comme cela est arrivé trois fois en Atlantide. Il a été permis à des êtres de devenir ce qu’ils sont aujourd’hui sur Terre pour guider justement les hommes vers ces étapes, pour leur faire franchir des énergies qu’ils apprennent à connaître et empêcher aussi les forces maléfiques d’utiliser des énergies qui ont été utilisées par mémoire dans d’autres destructions passées sur la Terre.

Alors la Terre a vécu continuellement ces périodes comme une école qui reprend toujours de nouveaux élèves pour les éduquer et passer à autre chose. Donc, lorsque vous quitterez la Terre dans cette époque, vous aurez tous les pouvoirs, même traverser les murs, et même sublimer la matière. Vous aurez acquis ces pouvoirs à travers ce cycle de croissance et d’évolution.

Dans le cycle de la science dont J’ai parlé, vous apprendrez  à faire des miracles comme si de rien n’était parce que l’esprit aujourd’hui peut contrôler la matière mais, vous n’en êtes pas conscients. Vous savez que vous contrôlez la température par vos pensées. Bien sûr, ce n’est pas une pensée individuelle, mais la pensée collective. Vous parlez du réchauffement de la Terre ; au fond, ce ne sont pas les gaz nécessairement qui sont responsables de cela, c’est la pollution émotive qui fait en sorte que, par résonance, les cellules de la Terre se disloquent, elles font en sorte qu’elles tombent un peu en dégénérescence.

Le mouvement du Nouvel Âge vous dit aujourd’hui que la Terre augmente ses vibrations, ce qui est faux. Ceci est une forme de souhait, d’apparence. La Terre est vivante parce que vous êtes vivants. La Lune est morte parce qu’il n’y a personne pour lui amener une flamme. Mais, il y a autour de Jupiter des satellites qui sont occupés, peut-être pas dans la troisième dimension, mais dans une autre dimension qui est aussi physique que la vôtre, mais non perceptible par vous parce qu’elle est d’une fréquence un peu supérieure. Mais le jour où l’humanité apprendra à s’harmoniser avec le Cosmos, à voir l’équanimité partout, il n’y aura plus de riches ni de pauvres, là vous pourrez dire que la Terre se guérit, parce que vous êtes les instruments qui maudissent ou guérissent la Terre. Donc, si les pôles sont en train de fondre aujourd’hui, c’est parce que l’humain s’est un peu écarté de sa voie naturelle de Lumière.

Regardez comment certains jeunes d’aujourd’hui sont violents, non seulement dans leurs actions, mais dans leurs pensées. Regardez comment ils voient leurs parents ; regardez comment ils sont sujets à tout ce qui est une forme d’image. Quelqu’un commet un méfait quelque part dans le monde et vous allez avoir d’autres méfaits par résonance qui vont se faire partout dans le monde.

Vous avez vu des incendies de voitures à Paris, le lendemain, il y en avait au Nigéria, il y en avait à Londres, il y en avait partout. Donc, les gens sont un peu lunatiques par résonance. Donc, certains dégénèrent mais, heureusement qu’il y a des gens comme vous qui amènent des différences par des prières, par des méditations, par l’espoir. Autrement, la Terre serait déjà détruite, mais il y a ces Êtres de Lumière qui marchent sur la Terre aujourd’hui pour apporter un équilibre, mais ils ne peuvent pas tout faire à votre place.

Donc les ères actuelles et à venir sont des ères de destruction, de science et de Joie. Aujourd’hui, vous sortez d’une ère de sommeil et vous vous en allez vers l’éveil. Cultiverez le cerveau comme il se doit et, un jour, vous comprendrez que Dieu est partout.

Est-ce que ceci répond à votre question ?

Oui, merci bien.

Question : Bonjour Maître Hilarion, est-il exact de dire que beaucoup d’êtres du bas astral se réincarnent sur Terre présentement ? Est-ce possible ?

Hilarion : Ceci fut le cas il y a quelques décennies, mais aujourd’hui, la réduction est concrète. Comme vous le savez, Dieu a choisi la bataille de l’Armageddon pour arriver à faire réfléchir l’être humain. Et qui croyez-vous seront les instruments dont Dieu se servira pour détruire ce qui est faux chez celui qui pense être bien ?  Et ceci se passera avant l’ère de Paix.

Donc, vous avez quelques décennies pour arriver à comprendre que l’Armageddon est déjà commencé.

Dieu se sert du mal pour détruire le mal. La Lumière ne peut pas détruire la noirceur, sauf si elle le veut. Et Dieu n’a pas voulu vous illuminer tout d’un coup parce que vous perdriez au change ; vous perdriez ce que vous appréciez maintenant : votre corps, votre famille, votre façon de vivre, tout cela disparaîtrait.

Donc, il est impossible pour Dieu de retirer la Loi qui vous a été accordée : la Loi du libre-arbitre et la Loi de la vie libre. Bien sûr, dans certains pays, ce n’est pas cette loi qui prime, mais au fond, tout reviendra à cela, mais l’ennemi qui donnera la leçon de l’Armageddon, vous le connaissez déjà, parce que la partie est commencée et vous verrez des atrocités. C’est pour cela qu’il y a toujours un soubresaut d’énergie négative avant que le positif arrive.

Prenez par exemple l’avion qui va dépasser le mur du son. Avant l’événement, il fait vibrer tout sur son passage par le choc de l’onde de son, mais dès qu’il a passé la vitesse du son, il devient calme, et c’est la même chose qui arrivera dans les prochaines décennies.

Est-ce que ceci répond à votre question ?

Oui, merci beaucoup.

Question : Est-ce que la Mère Divine est la même chose que la Shakti ? Comment faire pour ressentir que c’est la Mère Divine qui agit et non pas mon moi individuel ?

Hilarion : Premièrement, oui la Mère Divine est la Shakti. C’est la Lumière Christique, et pour répondre à votre autre question : vous devez décider que c’est la Mère Divine qui agit à travers vous et le vivre dans le ressenti, et c’est là qu’est la clé. Vous n’avez pas à vous demander comment faire vous le faites.

Chaque action que vous faites, vous ressentez que c’est Elle qui agit à travers vous, et ainsi, de plus en plus, vous verrez des ressentis nouveaux. Vous verrez que vous êtes guidés par quelque chose de mystérieux et vous verrez que votre bonheur intérieur s’élargira ; il deviendra inconditionnel, et vous verrez aussi que vous serez capables de juger les autres comme vous-même, dans le sens que vous êtes ce que les autres sont : Lumière.

Est-ce que ceci répond à votre question ?

Oui, merci.

C’était la dernière question de la salle.

Hilarion : Une question que J’entends le plus souvent dans nos rencontres est : est-ce que je vais devenir ce que je cherche à être dans cette vie ?

La réponse est inconnue de Mes Énergies à cause justement du libre choix que vous avez, mais, sachez que vous êtes déjà là où vous cherchez à être. Ce n’est pas dans la croissance spirituelle que vous trouverez vraiment la réponse, mais dans le ressenti que vous êtes déjà arrivés. Vous n’avez pas à faire une croissance.

Je vais vous donner un exemple : vous parlez des êtres réalisés et vous parlez des Avatars. Un être réalisé est quelqu’un qui a travaillé toute sa vie avec une certaine austérité. Il était dans une forme d’addiction aux ascèses, et il est devenu libéré, mais il est devenu libéré parce qu’il l’a cru ainsi, c’était son chemin.

Mais l’Avatar est une Énergie Divine qui entre dans un corps. Il y a une réadaptation bien sûr, mais l’Avatar n’a pas à gagner sa vie pour devenir Avatar ; il est déjà un Avatar, il est déjà un être divin dans un corps humain. C’est la raison pour laquelle Je dis que le ressenti d’être un Avatar est très important, parce que vous êtes un Avatar, mais vous ne le savez pas. Ce que vous vivez intérieurement fait partie de votre conscience humaine, mais essayez de prolonger votre conscience dans la partie divine de votre existence et vous verrez que tout se transforme. Vous verrez que les amis que vous avez, qui sont un peu tièdes à la spiritualité vont se distancer et vous aurez de nouveaux amis qui vont vous aider à vous élever. Vous aurez de meilleurs outils pour travailler, de meilleurs véhicules pour voyager, de meilleures maisons pour y vivre dans la tranquillité.

Tout va se transformer, et ceci est une question vibratoire. Plus vous vous rapprocherez de la Lumière, plus les demandes que vous ferez seront exaucées rapidement. Donc, vous avez la clé entre vos mains. Imaginez que le futur est maintenant, imaginez que vous ressentez ce que vous voulez devenir, comme étant une chose présente en vous. Peut-être que, matériellement, vous ne le verrez pas, mais insistez sur la répétition de le ressentir, et c’est cela qui fera comme les soldats marchant autour du mur de Jéricho, qui sont arrivés à faire s’écrouler le mur, par résonance, par répétition.

Sur les galères romaines que vous voyez dans les films d’aujourd’hui, il y a un tambour qui indique le tempo de chaque rameur afin de faire avancer le bateau, mais s’il n’y avait pas ce tambour chacun ramerait à son rythme et peut-être que le bateau tournerait sur lui-même. Donc, le tempo et la répétition sont importants pour aller dans une seule direction, c’est une Loi de l’Univers pour acquérir tout ce que vous voulez.

J’ai été heureux de venir vous rencontrer et de vous présenter des notions de qui vous êtes à Mes yeux et de ce que vous serez aux vôtres en mettant en pratique le ressenti et l’imaginaire. Vous savez, l’imaginaire est le début de l’intuition. S’il n’y avait pas d’imagination, il n’y aurait pas non plus d’intuition. Parce que Nous, en tant que Guides à vos côtés, entendons vos imaginations et y rajoutons l’intuition. Nous vous répondons lorsque vous imaginez. De même, les grands scientifiques, Tesla et Einstein, écoutaient et imaginaient, et ils étaient nourris par les idées qu’ils pouvaient accepter et qu’ils pouvaient développer. C’est comme cela que vous avez eu de grands cadeaux dans l’humanité. Mais aujourd’hui, nous pouvons faire la même chose avec chacun de vous. Imaginez devenir qui vous voulez devenir et Nous allons vous parler par l’intuition pour vous dire dans quelle direction aller et comment faire.

Alors, Je suis heureux de vous laisser sur des paroles positives, et soyez vous-mêmes : Lumière. Reconnaissez que vous êtes déjà un phare dans la nuit qui brille pour ceux qui sont autour de vous. Je vous dis au revoir, ADONAÏ.

André : Alors, c’était bien… un peu de pratique à faire, mais ça vaut la peine. Merci d’avoir été là et bonne fin de journée.

Transcription de l’enregistrement audio : Marie-Jeanne Runzer, Village-Neuf, France.

Vérification littéraire : Noëlla Roussel, St-Mathieu-de-Rioux, Québec, Canada.