Le Maître Hilarion

La voie du cinquième rayon

* Important: À partir du 31 décembre 2022 ce site sera fermer *

1302A

LA RELATION ENTRE LA CONSCIENCE, LE MENTAL ET LE CERVEAU

UN MENTAL EN ALERTE

(Deuxième partie)

 

Conférence et canalisation données à Montréal

Le dimanche 26 mai 2013

Par André DeLadurantaye

Alors, nous allons commencer. Bon après-midi tout le monde. Merci aux braves qui ont affronté la température froide. Aujourd’hui, nous allons continuer avec le thème que le Maître Hilarion a choisi pour l’année : La relation entre la conscience, le mental et le cerveau. Nous étudierons la deuxième partie de cette trilogie et le sous thème est : Un mental en alerte.

Dans la rencontre précédente, nous avons développé un peu sur le cerveau : ses besoins en alimentation et en travail psychique pour qu’il soit en santé afin de supporter un mental en alerte et serein.

Avec un cerveau en santé, le mental peut s’exprimer avec plus d’aisance dans notre expérience de vie. Le mental est beaucoup plus abstrait que le cerveau, mais non moins présent dans notre incarnation. Il est dit que le mental, c’est la souche de l’homme.

Lorsqu’on se réfère à une déficience mentale, le terme n’est pas toujours tout à fait juste. Étant donné que l’homme est mental d’abord, il est le fruit d’une multitude de vies précédentes. Il est donc beaucoup plus que ce que le corps ou le cerveau laisse paraître.

Donc, quelqu’un qui est désignée comme malade mental, dans la plupart des cas, c’est plutôt une personne dont le cerveau ne fonctionne pas normalement pour que le mental de la personne puisse s’exprimer correctement à travers lui.

Maintenant voyons la définition du mental :

Lorsqu’on parle du mental, on considère qu’il est un élément important de l’esprit, tout comme la mémoire, l’intellect, les concepts et les impressions accumulées à travers une multitude d’expériences de vie. Le mental est considéré comme l’ensemble des dispositions psychologiques de quelqu’un. On le mesure habituellement de trois façons différentes : le psychisme, l’aspect psychologique et l’expression spirituelle.

De nos jours, le mental est considéré comme le degré de développement intellectuel d’une personne. Le mental supporte les pensées qui sont des propositions dans lesquelles il joint ou sépare les idées sans l’intervention des mots articulés.

Dans un autre sens, le mental se rapporte à l’entendement, c’est-à-dire la faculté de comprendre et de juger. Ici, on fait appel à l’intellect, à l’intelligence, à la bonne compréhension de l’événement qui se déroule.

Lichtenberg dit : « L’esprit est le trouveur et l’entendement l’observateur. » L’entendement, c’est l’aptitude à comprendre. C’est la faculté par laquelle l’esprit conçoit. Les premières opérations de l’entendement impliquent l’intelligence, la mémoire, l’expérience et la volonté. L’entendement favorise l’intelligence avant les sensations ou les sentiments. Un bon entendement démontre les capacités intellectuelles d’une personne et son aptitude à raisonner et à connaître le bon sens ou le sens pratique.

Maintenant, dans la littérature sur la connaissance, on trouve très peu d’arguments ou de définitions sur le mental comme exprimé dans les écrits ésotériques.

Alors, j’ai eu beau chercher sur Internet, il n’y a rien à faire ; il n’y a pas grand-chose qui décrit le mental comme on le décrit dans les livres ésotériques, par exemple, des Roses Croix ou des Sociétés secrètes entre autre.

Par contre, si on se réfère à la « santé mentale », on peut y trouver une définition qui se rapproche de ce que nous voulons développer sur ce thème. Or, voici ce que le Wikipédia a à dire sur la santé mentale.

« La santé mentale peut être considérée comme un facteur très important de la santé physique pour les effets qu’elle produit sur les fonctions corporelles. Ce type de santé concerne le bien-être émotionnel et cognitif ou une absence de trouble mental. »

« L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit la santé mentale en tant qu’ « état de bien-être dans lequel l’individu réalise ses propres capacités, peut faire face aux tensions ordinaires de la vie, et est capable de contribuer à sa communauté. »

« Il n’existe aucune définition officielle de la santé mentale. Il existe différents types de problèmes sur la santé mentale, dont certains sont communs, comme la dépression et les troubles de l’anxiété, et d’autres non communs, comme la schizophrénie ou le trouble bipolaire. »

Maintenant, voyons de plus près la définition que propose le Comité de la Santé Mentale du Québec (CSMQ) :

« La santé mentale, définie brièvement comme l’état d’équilibre psychique d’une personne à un moment donné, s’apprécie, entre autres, à l’aide des éléments suivants :

  1. Le niveau de bien-être subjectif,
  2. L’exercice des capacités mentales et la qualité des relations avec le milieu.

Elle résulte aussi d’interactions entre des facteurs de trois ordres :

  1. Des facteurs biologiques, relatifs aux caractéristiques génétiques et physiologiques de la personne, (ex : cerveau en santé)
  2. Des facteurs psychologiques, liés aux aspects cognitifs, affectifs et relationnels,
  3. Des facteurs contextuels, qui ont trait aux relations entre la personne et son environnement.

Ces facteurs sont en évolution constante et s’intègrent de façon dynamique chez la personne.

La santé mentale est liée tant aux valeurs collectives dominantes dans un milieu donné qu’aux valeurs propres à chaque personne. Elle est influencée par des conditions multiples et interdépendantes telles que les conditions économiques, sociales, culturelles, environnementales et politiques.

Toute condition qui nuit à l’adaptation réciproque entre la personne et son milieu, comme par exemple la pauvreté, la pollution ou la discrimination, constitue un obstacle à la santé mentale.

À l’inverse, toute condition qui facilite cette adaptation réciproque, comme par exemple, la distribution équitable de la richesse collective, (ça… on ne connaît pas trop… hein !) l’accès à une éducation de qualité ou à un environnement sain, favorise et soutient la santé mentale.

Dans cette perspective, la santé mentale peut également être considérée comme une ressource collective, à laquelle contribuent tout autant les institutions sociales et la communauté entière que les personnes considérées individuellement.

Alors, voilà la définition du Comité de la santé mentale du Québec. Maintenant, voyons celle de l’Organisation mondiale de la santé mentale qui propose autre chose et qui nous permet de bien saisir les différentes composantes de la santé mentale :

« Une personne en bonne santé mentale est une personne capable de s’adapter aux diverses situations de la vie, faites de frustrations et de joies, de moments difficiles à traverser ou de problèmes à résoudre. Une personne en bonne santé mentale est donc quelqu’un qui se sent suffisamment en confiance pour s’adapter à une situation à laquelle elle ne peut rien changer ou pour travailler à la modifier si c’est possible. »

« Cette personne vit son quotidien libre des peurs ou des blessures anciennes qui pourraient contaminer son présent et perturber sa vision du monde. De plus, quelqu’un en bonne santé mentale est capable d’éprouver du plaisir dans ses relations avec les autres. Bref, posséder une bonne santé mentale, c’est parvenir à établir un équilibre entre tous les aspects de sa vie : physique, psychologique, spirituelle, sociale et économique.

« Ce n’est pas quelque chose de statique, c’est plutôt quelque chose qui fluctue sur un continuum, comme la santé physique. »

Voilà, c’était la définition de l’OMSM (L’Organisation Mondiale de la Santé Mentale).

Donc, en conclusion, voici ce que l’ACSM ou l’Association Canadien pour la Santé Mentale, a à nous dire :

« L’ACSM considère que la santé mentale est la façon dont une personne pense, se sent et agit dans la vie. Elle reflète la perception qu’une personne a d’elle-même, des autres et de son existence.

« La santé mentale a une influence sur la vision que l’on a de la vie et sur la manière de relever les défis et de résoudre les problèmes auxquels nous sommes confrontés.

« La santé mentale influence donc notre façon d’interagir avec notre environnement. Surmonter le stress, établir des relations avec les autres et prendre des décisions sont des actions directement liées à notre santé mentale.

« Étant donné que tout ce que nous sommes reflète notre santé mentale, on comprend pourquoi celle-ci fait partie intégrante de l’état de santé général d’une personne.

« Chaque jour, nous faisons face à des événements qui mettent à rude épreuve notre santé mentale. Nous sommes généralement en mesure de les maîtriser, mais parfois, la difficulté est telle que notre équilibre s’en trouve affecté.

« Toutefois, quel que soit le problème, il est possible de prendre des moyens pour améliorer notre bien-être psychologique. L’important n’est pas tant la résolution du problème que le sentiment d’estime de soi que nous connaissons lorsque nous faisons un pas, si petit soit-il, vers une solution.

« Nous pouvons tous prendre des mesures pour améliorer notre bien être psychologique ou mental et celui des autres. »

Voilà… J’en aurais encore plein de définitions, mais le temps nous manque pour développer davantage. Par contre, j’aimerais revenir un peu sur la faculté de la cognition qui est le mariage serein entre le cerveau en bonne santé et le mental en alerte.

Voici la définition de Wikipédia :

« La cognition est un terme scientifique qui sert à désigner l’ensemble des processus mentaux qui se rapportent à la fonction de connaissance, tels que la mémoire, le langage, le raisonnement, l’apprentissage, l’intelligence, la résolution de problèmes, la prise de décision, la perception ou l’attention.

« Les processus cognitifs se distinguent des processus mentaux qui se rapportent à la fonction affective, qui est traditionnellement la spécialité des différentes formes de psychologie dynamique, dont les méthodes et applications sont principalement cliniques, telles que la psychanalyse ou la psychologie clinique.

« Aujourd’hui, le mot cognition peut également être utilisé pour désigner non seulement les processus de traitement de l’information dits « de haut niveau » tels que le raisonnement, la mémoire, la prise de décision et les fonctions exécutives en général mais aussi des processus plus élémentaires comme la perception, la motricité ainsi que les émotions alors même que traditionnellement, affectivité et intellect ont longtemps été vus comme des mécanismes opposés. »

Alors, voilà ce que je peux vous communiquer pour l’instant du mental en alerte lorsque le cerveau est en bonne santé.

Passons maintenant aux explications du premier exercice pour aujourd’hui dont le thème choisi par le Maître Hilarion est : « MANA ». Le mot ne voulait rien dire pour moi, avant que je fasse mes recherches, parce que, quand j’ai fait le dépliant pour annoncer les thèmes, je devais les avoir assez rapidement. Donc, Il m’a donné les six thèmes de la saison dans la même journée, et je n’avais aucune idée du rapport entre eux, et, seulement par la suite, j’ai commencé à les découvrir.

Nous avons vu les deux premiers le mois dernier qui étaient « AVATARA » et « PANDORA ». Aujourd’hui, c’est « MANA » et ensuite « VIVARTA ». Ce sont des thèmes en sanscrit qui, pour moi, étaient complètement inconnus, c’est-à-dire sans avoir de résonance en moi.

Les prochains thèmes que nous aurons vont être « CHAITANYA », celui-ci, j’ai une petite idée ce que ce mot veut dire mais, pas plus. J’ai regardé sur Internet et il n’y avait presque rien. Donc, je devais aller plus loin et l’autre mot est « BOUDDHA ». Nous connaissons un peu ce que le mot « BOUDDHA » signifie, mais on ne sait pas ce qu’est l’effet « BOUDDHA ». Donc, nous allons d’abord étudier l’effet « MANA » et ensuite l’effet « VIVARTA ». Voici une description que je partage avec vous.

Premier exercice : « MANA »

Le mot « MANA » veut dire « esprit » ou encore « conscience ». Il a un pouvoir d’influence s’attachant aux personnes et aux choses. Il est un créateur de liens entre les groupes spirituels et contribue au rassemblement. Au début du siècle dernier, le terme « mana » a commencé à illustrer l’idée d’une qualité abstraite ou d’un support de pouvoir surnaturel sur lequel repose l’action humaine ou dont celle-ci dépend.

Employé comme verbe dans les prières et les invocations, il supporte les bénédictions, les soutient et les rends efficaces. Comme substantif, il révèle l’efficacité, la réalisation et la puissance.

« Mana » est donc un aspect intelligent de l’activité dans les mondes incarnés. L’aspect manasique est une création de la troisième Hiérarchie qui invite donc à reconnaître que nous sommes des dieux potentiels, et que, en incarnation, nous devons nous efforcer de le devenir. C’est notre seule mission, notre seule raison d’être sur la Terre.

Outre le plan physique, qui est un plan cosmique dense, dans lequel nous nous incarnons, on reconnaît le plan astral, qui est un plan cosmique liquide, ou plan émotionnel, puis le plan manasique qui est un plan cosmique gazeux, le plan du mental. Ce plan offre la particularité de se subdiviser en deux parties. Nous avons les quatre sous-plans inférieurs qui forment le plan mental concret et fournissent la matière nécessaire pour construire le corps mental.

Nous avons aussi les trois sous-plans supérieurs qui forment le plan mental abstrait et fournissent la matière pour construire le Corps Causal ou le corps mental supérieur (mental abstrait). Le symbole de la matière du plan Manasique est le Feu.

Le principe du plan manasique est appelé « kama-manasique » c’est-à-dire le principe du désir et du mental. Pour nous, comme chercheur spirituel, ce principe gère quatre facteurs de notre apparition en incarnation :

  1. Développer notre désir d’épuiser rapidement notre karma, donc de nous libérer pour mieux agir en mode service.
  2. Développer notre aspiration à servir sous la direction d’un Maître de Lumière.
  3. Développer notre désir ultime d’être en incarnation pour nous insérer dans le plan d’un Être plus grand que nous.
  4. Développer notre détachement de nos visions personnelles et s’offrir à aider à l’avancement d’une cause spécifique même au prix d’entrer dans une série d’incarnations périodiques à cadence rapide avec l’intention de travailler spécifiquement à amener une certaine qualité, ou une série de qualités, à un point élevé de contenu vibratoire, parachevant ainsi notre sphère de manifestation dans les réincarnations.

Selon les écrits dans la Doctrine Secrète de H.P. Blavatsky, tout homme a en lui le principe avatarique, (thème que nous avons vu à la rencontre précédente) mais, pour la plupart, les humains, en s’incarnant, oublient qui ils sont et tombent ainsi en proie à la séduction des plans inférieurs de la matière. L’acquisition de la parole et le développement du langage eurent lieu en même temps que l’illumination par l’apparition de l’Homme privé du mental sur le plan manasique.

Donc, le plan manasique accorde un élément nouveau, le mental, à l’homme primitif qui évoluait alors sur le règne animal.

Manas est un principe d’évolution qui fait intégralement partie de la Triade Immortelle qui est Atma-Buddhi-Manas. Par conséquent, la parole, étant apparue en même temps que se produisit l’éveil de Manas, est un pouvoir et un apanage inhérents à l’ÉGO immortel. Quand cet EGO s’incarne, Manas devient double. La distinction entre ces deux aspects du mental est clairement tracée dans la Clef de la Théosophie de Mme Blavatsky. Il est écrit :

« Mais une fois emprisonnée, ou incarnée, leur essence se dédouble : c’est-à-dire que les rayons du Mental divin et éternel, en tant qu’entités individuelles, revêtent un double attribut : a) leur mental essentiel, inhérent et caractéristique, qui aspire au ciel (on l’appelle le Manas supérieur), et b) la faculté humaine de penser, ou cogitation animale, devenue rationnelle à cause de la supériorité du cerveau humain, le Manas qui tend vers Kâma, ou Manas inférieur (désir).

L’un gravite vers Buddhi, un plan supérieur à Manas, et l’autre tend vers le bas sur le siège des passions et des désirs du règne animal. »

On peut déduire logiquement, du fait de la dualité de Manas, que la parole doit aussi présenter un double caractère. Si la conscience d’un être est centrée dans le Manas supérieur, ses paroles doivent refléter la nature et le plan du pur principe qui aspire au ciel, et elles doivent être en synchronisme harmonieux avec lui ; mais, si la conscience est centrée dans le soi personnel, la parole va refléter la qualité et le plan du Manas inférieur qui tend vers Kâma (le désir) et participer à sa nature.

(Je m’excuse pour le délai dans ma lecture parce que j’ai un œil qui ne fonctionne pas bien. Il est un peu en retrait. Je perçois les objets comme à travers un beigne.)

Dans son article « Action psychique et noétique », H. P. Blavatsky fait remarquer que, non seulement il existe un abîme entre le Manas supérieur et le Manas inférieur, mais qu’ils fonctionnent sur des plans qui sont presque diamétralement opposés. Voici ce qu’elle dit à ce sujet :

« Comme l’Occultisme l’enseigne, si l’Entité Mental Supérieur, permanente et immortelle, est de l’essence divine homogène « d’Alaya-Akâsha » ou Mahat, sa réflexion, le Mental personnel, est – en tant que « Principe » temporaire – pétri de la substance de la lumière astrale. En tant qu’un pur Rayon du « Fils du Mental Universel », cette Entité ne pourrait accomplir aucune fonction dans le corps et resterait impuissante à agir sur les turbulents organes de matière.

(La lecture a dû être interrompue un certain temps à cause d’un trouble de vision et d’attention. Pause de 30 minutes.)

(Retour : Alors voilà, je reprends maintenant le texte qui a été interrompu par une expérience un peu inattendue. En lisant le texte, j’ai d’abord perdu la faculté de vision. Donc, je ne pouvais plus lire le texte, et ensuite, j’ai perdu la collaboration entre le mental et la conscience, ce qui a provoqué un grand moment de silence. Je sentais ma conscience partie ailleurs comme si je m’étais dédoublé. Pour l’instant, je ne peux pas expliquer ce phénomène. Je vais maintenant poursuivre la lecture.)

C’est pourquoi, tandis que sa conscience intérieure est manasique, son « corps », ou plutôt son essence active, est hétérogène, et pénétrée de lumière astrale, l’élément le plus inférieur de l’Éther. Et c’est un aspect de la mission du Rayon Manasique de se débarrasser de l’élément aveugle et trompeur qui, bien qu’il fasse de lui une entité spirituelle active sur notre plan, le met en contact si étroit avec la matière que sa nature divine s’en trouve complètement obscurcie et ses intuitions paralysées.

La bouche de l’homme, et son pouvoir de parole, sont considérés comme un capital d’une grande valeur dans l’évolution humaine. Dans la philosophie ésotérique, l’éveil de Manas est un processus intérieur qui affecte la conscience humaine, et sa manifestation extérieure et visible, est le développement du langage articulé.

À l’image du Logos Créateur, l’homme crée par la parole. Mais alors que l’Expression Verbale du Logos est vraie, mystique et divine, le langage humain ordinaire est loin d’être exact ou mystique comme l’est la Nature ; très souvent il est à l’opposé du Divin. Il porte l’empreinte de la bête – la ruse du renard, la morsure du serpent, la soif de meurtre du tigre ou la tromperie de l’oiseau-moqueur.

Le vœu de Silence a toujours été considéré comme une nécessité pour le chercheur. Si l’on veut donner à la mère Nature une chance de parler à notre mental cérébral, il y aura une raison de plus de cultiver l’habitude du silence au milieu de nos activités quotidiennes. S’abstenir de parler sans interruption est un exercice nécessaire pour acquérir la faculté positive d’écouter la Voix du Silence.

Un mental trop vif et un langage trop rapide apportent des entraves dans la vie du chercheur. L’habitude de maîtriser la vitesse du mental et de ne parler que d’une façon délibérée est purificatrice et aide le développement de la vie du chercheur.

Alors, voilà la présentation de la définition de l’effet « MANA ». Maintenant, allons voir comment le Maître Hilarion nous enseignera à le comprendre et à le pratiquer.

Étant donné que j’ai pris beaucoup de temps à développer ce thème, nous allons utiliser la pratique courte de l’induction à la transcendance.

Prenez une position confortable et lâchez prise sur vos préoccupations quotidiennes. Sentez votre corps vous abandonner pour un moment. Installez votre attention sur votre aspiration à libérer toutes vos imperfections pour devenir qui vous avez l’intention de devenir durant cet exercice.

Pour débuter, assurez-vous que vous êtes assis confortablement. Prenez deux grandes respirations à votre rythme ; inspirez profondément et expirez longuement.

(Pause)

Maintenant, respirez normalement et laissez vos pensées passer comme des nuages sans importance, sans intérêts pour vous.

Cette fois, nous allons écourter le protocole d’induction à la transcendance.

Imaginez vos pieds s’ancrer à la terre et ressentez l’énergie qui circule et qui vous lie à elle.

Inspirez profondément le son AUM et retenez votre respiration pendant 5 secondes tout en installant son énergie dans votre chakra de la base. Voyez ce chakra s’illuminer de Lumière rouge.

Inspirez profondément le son AUM et retenez votre respiration pendant 5 secondes tout en installant son énergie dans votre deuxième chakra, le chakra sexuel. Voyez ce chakra s’illuminer de Lumière orange.

Inspirez profondément le son AUM et retenez votre respiration pendant 5 secondes tout en installant son énergie dans votre troisième chakra, le plexus solaire. Voyez ce chakra s’illuminer de Lumière jaune.

Inspirez profondément le son AUM et retenez votre respiration pendant 5 secondes tout en installant son énergie dans votre quatrième chakra, le chakra du coeur. Voyez ce chakra s’illuminer de Lumière vert émeraude.

Inspirez profondément le son AUM et retenez votre respiration pendant 5 secondes tout en installant son énergie dans votre cinquième chakra, le chakra de la gorge. Voyez ce chakra s’illuminer de Lumière bleu marial.

Inspirez profondément le son AUM et retenez votre respiration pendant 5 secondes tout en installant son énergie dans votre sixième chakra, le chakra du troisième oeil. Voyez ce chakra s’illuminer de Lumière indigo, un bleu foncé.

Inspirez profondément le son AUM et retenez votre respiration pendant 5 secondes tout en installant son énergie dans votre septième chakra, le chakra de la couronne. Voyez ce chakra s’illuminer de Lumière violette.

Inspirez profondément le son AUM et retenez votre respiration pendant 5 secondes tout en installant son énergie dans votre huitième chakra, le chakra de la chambre christique. Voyez ce chakra s’illuminer de Lumière dorée auréolée de blanc.

Maintenant, relaxez en ramenant votre respiration à la normale tout en continuant de ressentir vos chakras tout lumineux d’où émane une vibration plus élevée.

Pendant la prochaine minute, le temps que le Maître Hilarion vienne dans mon canal, soyez attentif aux ressentis qui pourraient se révéler des consciences plus éveillées de vos chakras.

Méditez une minute.

Canalisation avec Maître Hilarion

Voici Hilarion,

Bonjour, Je Suis l’Énergie que vous appelez Hilarion. Je Suis honoré de venir vous rencontrer cet après-midi, pour développer sur le thème « MANA ». Vous savez tous et toutes que votre vie est importante, non seulement pour votre équilibre karmique, mais aussi et surtout pour votre éveil spirituel, à savoir, retrouver vos origines divines.

Vous êtes présentement impliqué dans un processus très complexe qui s’étend bien au-delà de votre existence physique actuelle. Tout votre être est beaucoup plus que votre perception actuelle de vous-même mais, il serait impossible à votre esprit humain actuellement de saisir la complexité de votre entendement et de ce que vous représentez dans l’Univers de la Source.

Aujourd’hui, nous allons toucher à un aspect de votre existence manasique, c’est-à-dire votre monde mental en incarnation humaine. On dit que l’homme a évolué à partir de la conscience animale. C’est en partie vrai en ce qui a trait à votre corps physique, mais, votre conscience diffère de beaucoup de celle de l’animal en ce sens qu’elle est dotée d’une faculté mentale complexe qui est absente chez l’animal.

Au-delà de votre plan physique, dense et matériel, vous vous exprimez aussi sur le plan astral d’où vous composez avec les émotions, les sensations et les sentiments. Et, au-delà de ce plan astral, vous vous exprimez aussi sur le plan manasique où vous composez avec le mental qui s’exprime sur deux niveaux : le mental inférieur concret et le mental supérieur abstrait.

Le plan mental inférieur est plus accessible pour vous dans vos occupations quotidiennes. Il vous permet de penser, d’élaborer des idées et de créer vos conditions d’incarnation, comme la survie physique, l’adaptation à votre environnement et le développement de vos facultés psychiques.

Mais le mental supérieur ou abstrait vous est, pour la plupart, pratiquement inconnu. Et c’est à travers l’effet « MANA » que vous pourrez entrer dans ce nouveau monde de pouvoir surnaturel sur lequel repose votre développement spirituel. Il vous permet d’accéder à votre mental supérieur abstrait pour enfin reconnaître que vous êtes des divinités potentielles et que vous vous devez, à vous-même d’avancer dans la compréhension de cette vérité.

L’effet « MANA » vous amène au-delà de l’effet « MAYA », qui est de ne reconnaître que l’illusion comme seule réalité dans votre incarnation terrestre. L’effet « MAYA » joue bien son rôle en vous présentant une perception de rêve comme la réalité. Votre mental inférieur concret ne sait pas différencier ce qui est réel de ce qui est illusion.

Pour donner de la force à l’effet « MANA », il est nécessaire de raccrocher le téléphone, c’est-à-dire rendre le mental inférieur silencieux pour permettre à votre conscience de s’en détacher pour un certain moment et vivre la perception du mental supérieur. De cette façon, votre intuition prend beaucoup de force et vous révèle votre appartenance à la réalité divine.

Maintenant, nous allons faire un exercice pour vous permettre de détacher votre attention consciente du mental inférieur pour la réorienter sur votre mental supérieur. Au début de cet exercice, il vous sera nécessaire d’utiliser votre imagination pour arriver à percevoir cette nouvelle réalité. Je vais vous guider dans cet exercice.

Prenez une position confortable et réaffirmez votre état de transcendance. Laissez tomber toute tension qui attire votre attention dans la réalité physique. Pour y arriver, prenez encore une fois deux grandes respirations ; inspirez profondément et expirez lentement, à votre rythme.

Pause

Tout d’abord, nous allons ouvrir votre canal de Lumière pour vous amener à intégrer votre conscience supérieure. À l’aide de la visualisation, faites descendre votre perception consciente de votre tête à votre chakra du cœur.

Imaginez que votre cœur se remplit de Lumière blanche et grossit jusqu’à s’éclater comme un soleil rayonnant d’Amour.

Élevez votre perception consciente jusqu’au chakra de la gorge et laissez la Lumière blanche le remplir jusqu’à s’éclater comme un autre soleil rayonnant la compassion entre tous les êtres.

Élevez votre perception consciente jusqu’au chakra du troisième œil et laissez la Lumière blanche le remplir jusqu’à s’éclater comme un autre soleil rayonnant la pure Vérité et la Connaissance.

Élevez votre perception consciente jusqu’au chakra coronal et laissez la Lumière blanche le remplir jusqu’à s’éclater lui aussi, mais cette fois, cette Lumière vous révèle que vous êtes vous-même un soleil. Voyez votre canal de Lumière se prolonger et se brancher à la réalité de la cinquième dimension.

Vous êtes attiré comme un aimant vers cette réalité lumineuse qui est remplie de paix et d’Amour. Vous ressentez que vous êtes branché à cette grande Lumière, et un sentiment vous rappelle que vous appartenez à ce monde merveilleux de Lumière.

Vous prenez contact avec votre mental supérieur qui vous communique une joie indescriptible comme s’il était inondé par la béatitude divine.

Concentrez-vous intensément sur la Lumière de votre mental supérieur qui vous communique intuitivement que vous êtes à la maison, dans la Maison du Père, d’où vous êtes parti il y a tellement longtemps.

Même si des milliards d’années de réincarnations vous en ont séparé, vous reconnaissez cette maison. Vous êtes intuitivement conduit vers un lieu immense et intensément lumineux et vous remarquez que cette Lumière n’aveugle pas parce qu’elle est une vibration divine.

Vous entendez des chants angéliques et vous remarquez qu’il y a un mouvement dans l’Énergie. Il vous semble que d’autres êtres se rassemblent. Ils sont lumineux comme du cristal transparent projetant la Lumière divine dans toutes les directions.

Les chants angéliques cessent et une paix profonde s’installe comme si tous ces êtres attendaient quelqu’un. Soudain, tous les êtres deviennent cent fois plus lumineux et vous inclusivement. C’est la Présence Suprême qui vient de se joindre à l’assemblée.

Vous ne le voyez pas parce qu’Il n’a pas de forme ni d’attribut, mais vous ressentez Sa Présence jusqu’au plus profond de votre être. Ce qui est le plus étonnant, c’est que vous ressentez avec conviction que vous êtes créé de Sa Lumière. Votre mental supérieur vous révèle votre affinité profonde avec Lui. Vous ressentez Son Amour qui vous procure un bien-être indescriptible.

Intuitivement, votre mental supérieur prend connaissance de ce que le Mental Suprême vous communique. Vous saisissez le message qui vous dit : « Sois tranquille, le chemin que tu parcours actuellement n’est que temporaire. Tu as choisi ce chemin par tes pensées et tes actions de plusieurs vies passées. Tu as le libre choix de penser et d’agir comme tu le veux depuis que tu es. Tu n’as pas toujours compris les règles de l’incarnation, ce qui t’a conduit parfois à les transgresser, et tu en expérimentes les conséquences malheureuses.

« Tu as le choix aussi de raccourcir la route des épreuves qui t’est destinée en amendant ta façon de revoir ta vie. Tu es maintenant dans la maison du Père par la force de cette Lumière-Amour que tu as invoquée. Tu peux tout aussi bien utiliser cette force Lumière-Amour pour bénir ta vie et ton entourage. De cette façon, tu peux transformer ton chemin pour revenir à la Maison et vivre ce que tu ressens maintenant d’une façon temporaire.

« Tu sais ce qu’il faut faire, te pardonner à toi-même et être vigilant pour ne pas retomber et abaisser tes vibrations. Tout est une question d’attention. Regarde où tu marches et tu prendras conscience intuitivement où le chemin te conduit. N’aie pas peur de changer tes plans pour éviter d’autres épreuves inutilement.

« Sois fort, forte dans ta démarche et Je te soutiendrai. Pense constamment que tu es Mon canal pour les Énergies de Création et de manifestation. Je serai toujours à tes côtés, en silence, mais présent. Apprends à ressentir ce que Je Suis dans ton cœur parce que tu es Moi et Je Suis toi. Va et œuvre pour Moi. »

Après ces paroles, non prononcées, vous ressentez la Présence Suprême quitter l’assemblée et le grand bien-être que vous aviez s’évanouit lentement. Les êtres reprennent leur luminosité habituelle et chacun reprend son occupation.

Vous sentez la vibration de votre être descendre lentement mais avec beaucoup de regret. Vos pensées commencent à se bousculer et vous vous dites intérieurement : « Comment peut-on être si bien au-delà de l’humain alors que nous avons délibérément choisi un chemin de peine et d’écueils, d’épreuves et de haine ».

Tout en réfléchissant à cette expérience, vos vibrations s’abaissent et vous ne ressentez plus la présence de votre mental supérieur. Et, votre mental inférieur recommence à gazouiller comme à l’habitude.

Prenez quelques minutes pour quitter votre canal de Lumière et sortez lentement de l’état de transcendance. Laissez votre corps reprendre son état habituel et revenez à votre rythme dans votre réalité normale.

 

 1302B

LA RELATION ENTRE LA CONSCIENCE, LE MENTAL ET LE CERVEAU

UN MENTAL EN ALERTE

(Deuxième partie)

 

Cet enseignement a été reçu en état de transe profonde consciente par André DeLadurantaye le 26 mai 2013 à Montréal, Québec, Canada.

André : Alors, si vous voulez, nous allons reprendre. Je vais essayer de vous expliquer un peu le phénomène dans lequel j’ai été impliqué. Je ne devais pas vivre cela aujourd’hui en présence d’un public, mais ça arrive quelquefois que je me retrouve à deux places en même temps au niveau de la conscience.

Je suis ici et je suis ailleurs dans une autre dimension. Ce n’est pas parce que je le veux, mais c’est parce que souvent, je vis de grands moments avec Maître Hilarion, là où je suis en silence, sans pensées, sans rien dire ni rien faire, simplement être. Dans cet état, j’arrive à ne pas penser pendant des heures. Autrement dit, mon mental est complètement arrêté et c’est un peu ce qui est arrivé tout à l’heure.

C’était inattendu et c’est arrivé un peu par surprise. Donc, je vais vous expliquer aussi le processus de méditation qui peut conduire à ce phénomène. Il y a plusieurs années, je méditais durant de grandes périodes. Je me mettais en lotus et j’entrais en méditation profonde après quelques minutes. Je perdais complètement le contrôle du physique et je me sentais tomber dans un trou.

Au début, le trou semblait être un grand puits sans fond. Quand je tombais dans ce trou, j’avais terriblement peur de disparaître. Avec le temps, je m’y suis habitué et j’essayais même d’aller un peu plus loin à chaque fois. Il arrivait parfois qu’en tombant dans le vide, je sortais soudainement de méditation et je cherchais mes repères.

Après un certain temps, lorsque j’ai compris que je tombais dans le Soi, dans mon âme, là où mon esprit ne pouvait pas aller, je ne ressentais plus rien de mon corps physique ; j’étais complètement hypnotisé. Après avoir essayé pendant un certain temps, je me laissais aller et il me semblait que j’étais parti quelques heures. Je ne sentais rien.

Je ne savais pas vraiment où j’étais, peut-être dans le Soi, mais je sortais de cet était un peu engourdi à cause de la durée, mais extrêmement joyeux. Toute cette expérience a duré entre six mois et un an. Après cette expérience, la forme de mes méditations a changé et, ce que je vis maintenant, quelquefois, c’est un peu comme tomber dans une forme de « nirvana » comme c’est expliqué dans les écrits orientaux, sans que je le veuille. Ça arrive comme ça, c’est tout.

C’est dans cet état qu’il y a des moments où je me sens ailleurs en même temps qu’ici. C’est hors de mon contrôle et de ma volonté. C’est peut-être ce qui est arrivé plus tôt. Alors, je m’excuse d’avoir fait cette expérience en votre présence. Je sens encore que ce n’est pas tout à fait réglé, je me sens encore un peu ailleurs en même temps, mais nous allons tout de même essayer de faire le deuxième thème.

Et, peut-être que la prochaine fois, je ferai un petit résumé sur le premier thème « MANA ». Mais, aujourd’hui, nous allons nous contenter de la deuxième partie dont le thème est « VIVARTA ». Donc, on va s’essayer, sinon, je vous rembourse et on remettra tout ça la prochaine fois.

Deuxième exercice : « VIVARTA »

Le thème du deuxième exercice est « VIVARTA. »

« Vivarta » est un mot en sanskrit qui signifie littéralement tourner ou former une courbe gravitationnelle autour d’un centre (Ici, on se réfère à notre perception humaine illusoire de notre monde). Il s’applique aussi à la transformation, comme changer d’un état individuel à un état plus universel. C’est aussi reconnaître une réalité subjective comme le seul phénomène d’un monde en apparence illusoire dans une forme connue.

« Vivarta » est un concept Védique qui enrobe la cosmogonie et le psychisme des implications philosophiques. Il donne une forme illusoire ou apparente de la réalité. Effectivement, la multiplicité est une illusion. « Celui qui perçoit l’unité en toutes choses, tous les devenirs dans l’être même et l’être en tous les devenirs, celui-là ne se replie plus, pour qui sait, où est la confusion ?  où est la douleur ?  pour qui perçoit en tout l’unité. » (Isha Upanishad, V6 et 7)

Cette perception de l’unité est tellement difficile qu’elle constitue le contenu même de la délivrance. La procession du multiple de l’UN est appelée VIVARTA (une transformation illusoire). Selon Sri Aurobindo : « Le Seigneur et le monde, même s’ils paraissent distincts, ne sont pas réellement différents l’un de l’autre. »

Les Upanishads disent : « Brahman est la cause matérielle de l’Univers, le substrat qui ne change pas malgré l’infinité de formes qu’il peut prendre. » De même, l’or ne devient pas un autre métal lorsqu’il est travaillé pour être transformé en bijou. Un morceau d’or reste de l’or.

Les conceptions du sens commun sur la causalité matérielle impliquent toujours quelque genre de changement. Par exemple, l’airain est dit être la cause matérielle de la statue (statue d’airain). Ce genre de causalité implique l’inaltération de la cause dont l’effet est appelé VIVARTA ou transformation illusoire, car la cause matérielle elle-même ne se change pas en quelque chose d’autre.

Si Brahman n’a souffert d’aucun changement à cause de l’existence de l’Univers, alors quel est le statut de cet Univers ?

Maharishi, qui est un des grands Maîtres modernes de l’Advaita Védanta, écrit : « Le propos majeur des Écritures est d’exposer la nature illusoire du monde et de révéler le suprême Esprit en tant que seule Réalité. »

En effet, puisque la cause ne subit aucun changement dans le processus de production de l’effet, l’Advaita Védanta soutient que seule la cause est Réelle. L’Univers participe à la réalité seulement dans la mesure où il sera considéré comme dépendant de Brahman.

Par conséquent, les Upanishads disent : « Si l’Univers est considéré comme indépendant de Brahman, alors il n’a aucune Réalité, bien que le monde de la perception humaine ne puisse jamais révéler la vérité de cette unité. »

La perception ne perçoit que la multiplicité et non l’unité. Brahman Lui-même n’est jamais en soi, n’est pas un objet de la perception humaine. Il n’est pas objet du tout. Il est le sujet absolu.

La perception de la dualité est une perception fausse, illusoire, et pourtant le monde n’est pas une illusion à la perception humaine. L’Advaita Védanta explique ceci par l’image de la corde et du serpent. Que je perçoive un serpent là où existe une corde n’enlève rien à la réalité de ce qui est perçu ; seule ma perception est fausse, car je prends l’apparence pour la réalité ; l’apparence est une illusion tant que je ne la saisis pas comme ce qu’elle est, à savoir un simple phénomène qui n’a de réalité que dans le rapport qu’il entretient avec le Réel.

Qu’en est-il alors du moi humain, le JIVA ? C’est ici que l’Advaita Védanta met en jeu la réponse la plus radicale, qui paraît inacceptable pour toutes les écoles du Védanta. De même qu’il affirme que l’Univers est réel seulement dans la mesure où il est un participant du Brahman, le JIVA est réel, si et seulement si, il est Brahman.

Le vrai JIVA est l’Atman (ou le Soi intérieur) qui est invariable, toujours libre, et identique avec Brahman. Ce qui est appelé l’Univers n’est en réalité rien d’autre que Brahman Lui-même. La réalité non-double de l’Atman est révélée au chercheur intense, comme une expérience qui défie les mots.

On peut l’appeler une expérience mystique de Brahman dans laquelle connaître Brahman, c’est être Brahman. La Kundaka l’affirme expressément : « Celui qui connaît le Brahman suprême devient Brahman. »

Donc, nous sommes en incarnation pour apprendre à ne voir que le Divin dans la diversité et pour reconnaître que nous sommes UN avec Lui, au-delà de l’effet VIVARTA ou transformation illusoire.

Nous allons laisser le Maître Hilarion nous conduire dans cet exercice pour percevoir au-delà de l’effet « VIVARTA ».

Pour débuter, assurez-vous que vous êtes assis confortablement. Prenez deux grandes respirations à votre rythme ; inspirez profondément et expirez longuement.

(Pause)

Maintenant, respirez normalement et laissez vos pensées passer comme des nuages sans importance, sans intérêt pour vous.

Cette fois aussi, nous allons écourter le protocole d’induction à la transcendance.

Imaginez vos pieds s’ancrer à la terre et ressentez l’énergie qui circule et qui vous lie à elle.

Inspirez profondément le son AUM et retenez votre inspiration pendant 5 seconde tout en installant son énergie dans votre chakra de la base. Voyez ce chakra s’illuminer de Lumière rouge.

Inspirez profondément le son AUM et retenez votre inspiration pendant 5 seconde tout en installant son énergie dans votre deuxième chakra, le chakra sexuel. Voyez ce chakra s’illuminer de Lumière orange.

Inspirez profondément le son AUM et retenez votre inspiration pendant 5 seconde tout en installant son énergie dans votre troisième chakra, le plexus solaire. Voyez ce chakra s’illuminer de Lumière jaune.

Inspirez profondément le son AUM et retenez votre inspiration pendant 5 seconde tout en installant son énergie dans votre quatrième chakra, le chakra du coeur. Voyez ce chakra s’illuminer de Lumière vert émeraude.

Inspirez profondément le son AUM et retenez votre inspiration pendant 5 seconde tout en installant son énergie dans votre cinquième chakra, le chakra de la gorge. Voyez ce chakra s’illuminer de Lumière bleu marial.

Inspirez profondément le son AUM et retenez votre inspiration pendant 5 seconde tout en installant son énergie dans votre sixième chakra, le chakra du troisième oeil. Voyez ce chakra s’illuminer de Lumière indigo, un bleu foncé.

Inspirez profondément le son AUM et retenez votre inspiration pendant 5 seconde tout en installant son énergie dans votre septième chakra, le chakra de la couronne. Voyez ce chakra s’illuminer de Lumière violette.

Inspirez profondément le son AUM et retenez votre inspiration pendant 5 seconde tout en installant son énergie dans votre huitième chakra, le chakra de la chambre christique. Voyez ce chakra s’illuminer de Lumière dorée auréolée de blanc.

Maintenant, relaxez en ramenant votre respiration à la normale tout en continuant de ressentir vos chakras tout lumineux d’où émane une vibration plus élevée.

Pendant la prochaine minute, le temps que le Maître Hilarion vienne dans mon canal, soyez attentif aux ressentis qui pourraient se révéler des consciences plus éveillées de vos chakras.

Méditez une minute.

Canalisation avec Maître Hilarion

Voici Hilarion :

Bonjour, Je suis l’Énergie que vous appelez Hilarion. Je viens à votre rencontre cet après-midi pour vous apporter des notions sur le fait d’être vous-même un dieu incarné. Dans la dernière conférence, Nous avons parlé de l’effet « AVATARA ». En somme, vous êtes tous des avatars, peut-être non exprimés à l’intérieur de vous, mais vous êtes des déités en incarnation. Ces déités n’ont pas été exprimées comme telles parce que vous ne reconnaissez pas qui vous êtes vraiment.

Vous êtes venus au monde sans vraiment connaître votre identité profonde, mais J’aimerais vous amener à mieux comprendre l’effet « VIVARTA ». Précédemment, vous avez entendu la définition littéraire de ce mot : « VIVARTA », ou l’effet « VIVARTA ». Aujourd’hui, J’aimerais vous conduire dans un exercice qui vous fera un peu comprendre l’état de l’effet « VIVARTA » et qui vous fera aussi comprendre comment aller au-delà de cet effet « VIVARTA », dans la compréhension de ce qu’il comporte.

Il y a beaucoup de vérités qui se disent dans l’ésotérisme, mais ces vérités ne sont pas appliquées dans votre monde connu. Vous êtes obligés d’étudier un peu les sociétés secrètes pour apprendre le langage que prônent tous les êtres qui se voient comme des initiés. Aujourd’hui, vous êtes des êtres en cheminement spirituel sans pour autant connaître ses effets, celui dont Nous avons parlé comme « VIVARTA » ou « MANA », dont Nous reparlerons à un autre moment, car Nous avons eu des difficultés à exprimer, à travers le canal, ce qu’était l’effet « MANA », mais dans une prochaine rencontre, Nous aurons à le débattre, et peut-être même, que J’inclurai, hors de cette salle, une forme de transcendance spécifique pour que vous puissiez l’avoir sur les enregistrements futurs.

Maintenant, J’aimerais vous amener dans un état d’ouverture de votre canal de Lumière pour arriver à comprendre au-delà de votre physique et de votre mental l’effet « VIVARTA ».

Prenez une position confortable afin que vous puissiez vous détacher complètement de votre physique. Soyez à l’aise et exprimez une détente corporelle intérieure afin que vous puissiez lâcher prise sur la réalité humaine.

Maintenant, amenez votre perception consciente au niveau de votre cœur. Inspirez profondément le son OM dans votre cœur et, en inspirant ce son, voyez votre cœur se remplir de Lumière afin de dégager l’Amour infini tout comme un soleil qui s’éclate.

Montez votre conscience au niveau du chakra de la gorge, inspirez à nouveau le son OM et voyez votre soleil de ce chakra grandir et s’éclater afin de rayonner la puissance universelle de la communication, et aussi, rayonner la compassion envers tous les êtres.

Maintenant, élevez votre conscience au niveau du troisième œil et inspirez à nouveau le son OM afin que votre chakra s’agrandisse et s’éclate comme un autre soleil afin de rayonner la vérité et la vision juste ainsi que la connaissance.

Montez votre conscience au niveau du chakra de la couronne et inspirez le son OM et voyez votre chakra s’agrandir afin de s’éclater lui aussi. Mais au lieu d’émettre une Lumière qui est temporaire, vous émettez qui vous êtes, une grande Lumière dans une divinité accomplie.

Rayonnez cette divinité dans cet espace qui est votre réalité intérieure.

Maintenant, voyez votre Lumière à partir du cœur se projeter comme un laser vers le haut, traverser tous vos chakras et toucher à la cinquième dimension. Dans cette colonne de Lumière, voyez votre conscience monter et exprimer dans votre ressenti que vous êtes au-delà de l’humain.

Voyez dans cette réalité un grand nombre d’êtres qui regardent, qui flottent, tout comme vous flottez maintenant en esprit, en conscience dans une grande étendue. Vous semblez être transparents, comme la plupart des êtres qui sont en mouvement. Vous semblez passer l’un à travers l’autre en transparence et vous vous demandez comment se fait-il que vous ne vous entrechoquez pas. Tous les êtres semblent être une réalité commune, une Lumière quelconque qui voyage, qui va et qui revient.

J’aimerais vous donner un exemple de ce qui se passe dans l’Unicité. Imaginez être en conscience dans une très grande sphère, là où des milliards et des milliards de miroirs sont collés à l’intérieur des parois, et voyez au centre une boule de miroirs comme dans vos discothèques d’aujourd’hui. Cette boule de miroir tourne lentement, et voyez à partir du haut un jet de Lumière comme un rayon très puissant qui se projette sur la boule de miroirs, et vous voyez des reflets aller partout dans les miroirs qui sont à l’intérieur de la sphère autant que sur la boule de miroirs.

Les reflets touchent la boule de miroirs qui se projette sur des miroirs à l’intérieur de la grande sphère et ces miroirs reflètent à nouveau les rayons qu’ils reçoivent et les projettent sur la boule et en même temps sur d’autres miroirs opposés. Vous voyez à partir de tous ces miroirs et de la boule des rayons qui s’entrecroisent et qui vont partout. Un seul miroir peut refléter des milliers et des milliers de fois le même rayon, ce sont vos consciences, c’est la conscience de milliards et de milliards d’êtres dans une disposition infinie d’existences.

Vos consciences sont illusoires parce qu’elles sont des reflets de la Source. La Source de Lumière se reflète sur la boule en rotation, qui à son tour renvoie tous ces rayons sur les milliards de miroirs et vous vous croyez séparés à travers tous ces milliards de miroirs comme des consciences individuelles.

Si la Source arrêtait de projeter Sa Lumière sur la boule, il n’y aurait plus de reflets, donc si la Source coupait son alimentation à vos consciences, il n’y aurait plus de conscience. Mais, vous êtes toujours à l’intérieur de l’infinité, vous êtes toujours à l’intérieur de la Source. Vous projetez votre conscience sur la boule de miroirs et sur les miroirs de l’Univers Infini, c’est ce que vous avez désiré dans le Mouvement du Cosmos.

Vous faites partie de ce Mouvement, vous faites partie de cette réalité divine, et « VIVARTA » est l’effet où vous vous sentez être un rayon détaché de la Source, mais ce rayon émane de la Source. Et toutes ces consciences et ces Lumières qui sont « vous » ne semblent pas affecter la Source. Pourquoi ?     

  Parce que toutes ces Lumières sont des illusions. Vous êtes un élément intégral de la Source qui est reflété en tant que « vous », mais seulement en conscience comme vous sentant séparé, mais au fond, vous n’avez jamais été séparé et la projection de votre conscience dans l’infini de l’Univers est « VIVARTA ». Ce n’est qu’une seule illusion.

Vous êtes des êtres humains avec une conscience « VIVARTA », avec une conscience qui est un peu un hologramme de la Source. L’hologramme contient en lui-même la même information que le maître hologramme, ou la pièce maîtresse de l’hologramme. Tout est contenu à l’intérieur de cet hologramme, en partition donc l’effet « VIVARTA » est un effet qui suppose que vous n’êtes pas intégral, que vous ne faites pas partie de l’Unicité, alors que votre humanité est appelée à vivre au-delà de l’effet « VIVARTA », à vivre au-delà de l’humain, pour cesser la projection des nombreuses incarnations qui ne sont qu’illusions.

Votre illusion est tellement profonde aujourd’hui que vous semblez vivre une réalité réciproque. Vous sentez votre environnement comme étant vrai ; vous sentez votre chair et votre peau comme étant vraies. Mais, là où l’illusion apparaît, c’est dans votre conscience. Votre conscience a fabriqué de toutes pièces avec le temps et avec l’aide de vos Guides, à travers les incarnations répétitives des corps, votre esprit qui se développe au fur et à mesure des éons de temps. Vous avez mis beaucoup d’emphase sur votre esprit parce qu’il vous indique que vous êtes une incarnation humaine et vous avez oublié, pour la plupart d’entre vous, l’incarnation de la conscience, comme étant un être divin.

À l’intérieur de vous, bien sûr, il y a une parcelle de conscience qui vous révèle que vous êtes dans l’ego, c’est-à-dire l’esprit qui reçoit la personnalité. Je ne veux pas dire « ego » dans le sens d’égocentrique, mais « ego » dans le sens que votre corps a une forme de réalité qui est à travers l’ego, qui vient de l’esprit. Il se protège et il veut à tout prix être reconnu. Il vous fait faire des choix de vie, il vous fait faire des routines, des habitudes. Il vous amène à être seulement un être humain, et il ne veut pas écouter l’intuition qui vous amène au-delà de l’humain, qui vous amène à vivre des expériences qui sont authentiques, mais qui font partie aussi de l’au-delà de l’illusion.

Votre corps, bien sûr, a besoin de cet ego pour survivre, mais votre esprit aimerait bien comprendre ce que votre personnalité a à résoudre. Il limite votre conscience parce que vous êtes habitués dans cette forme de collectivité à suivre les règles de l’être humain et non pas celles de votre incarnation divine. Vous avez mis beaucoup de temps à vous développer en tant qu’esprit à travers la conscience humaine, l’intelligence, la mémoire, mais vous avez très peu développé votre vraie conscience qui n’a aucune limite et qui intègre la partie que Dieu vous attribue, c’est-à-dire la connaissance de toutes choses. Il révèle en vous, à travers, cette conscience, que vous êtes Lui et qu’Il est vous.

Maintenant, J’aimerais vous donner une autre analogie de l’effet « VIVARTA » à travers les miroirs. Vous mettez deux miroirs l’un en face de l’autre et entre les deux miroirs vous déposez une chandelle allumée, et lorsque vous regardez d’un côté dans les miroirs, vous voyez une réflexion multiple de la chandelle et de la flamme. Vous regardez dans l’autre direction, il en est de même, et vous regardez la multitude de réflexions de la chandelle et de sa flamme, à travers toute la lignée de miroirs qui se reflètent à l’infini, c’est cela l’effet « VIVARTA ». Mais au fond, toutes ces fausses réalités ne sont qu’un reflet ; elles ne sont que visuelles, mais votre réalité suprême découle de la divinité à l’intérieur de vous.

Dieu vous a laissé le choix de vous développer selon votre entendement, selon la compréhension de qui vous êtes vraiment. Mais, avec le temps, vous apprenez avec beaucoup de méditations, de contemplations, vous apprenez à être au-delà du matériel, à être au-delà de vous-même. Ainsi, vous dépassez un peu l’effet « VIVARTA » en comprenant que vous êtes UN, que vous avez toujours été UN et que vous serez toujours UN avec la Source. La Source a aimé projeter différentes formes, pourquoi ? Pour que vous soyez aussi des créateurs dans Sa Création.

Vous serez toujours en existence, peu importe ce qui arrive avec n’importe quelle métamorphose de votre existence. Tantôt vous serez une conscience non incarnée, tantôt vous serez une conscience incarnée, tantôt vous serez dans d’autres mondes, là où vous œuvrez pour la Création Divine. Ce que vous percevez comme Création aujourd’hui n’est rien d’autre qu’une forme d’illusion et, dans tous les mondes, il y a aussi des formes d’illusions, un petit peu différentes peut-être mais, des illusions quand même.

Alors, lorsque vous méditez sur votre Soi intérieur, ressentez que vous en faites partie, vous êtes une cellule de ce Grand Soi qu’est la Source. Essayez de comprendre que lorsque quelqu’un vous regarde, il vous regarde tout entier, non pas seulement une cellule de vous-même. De même, lorsqu’un être accompli vous regarde, il ne regarde pas une cellule de vous-même, il voit Dieu en vous. Vous êtes une cellule de la divinité, et c’est cela qu’il faut ressentir, peu importe de quelle façon vous voulez le ressentir mais, essayez continuellement, insistez pour dire que vous êtes un canal pur pour la Source parce que vous êtes la Source en diversité, en multiplicité.

C’est cela la réalité. Essayez de comprendre que vous avez toujours été uni à cette grande Source dans Sa Lumière. Si la Lumière s’éteignait, vous vous éteindriez aussi. Donc, soyez cette Lumière et composez avec elle. Avec le temps, soyez le canal pur pour que la Création de la Source soit toujours en mouvement, pour que vous arriviez vous-même à comprendre que vous êtes un créateur. Vous créez votre avenir, vous créez votre existence d’une façon continue, vous vous renouvelez sans cesse, et c’est cela être uni à l’Unicité parce que la Source et vous ne faites qu’UN.

Maintenant, vous flottez toujours dans l’Énergie de la Cinquième dimension, vous vous voyez UN à travers tout le monde, avec toutes les Énergies qui s’entrechoquent, toutes les Énergies qui s’interpénètrent, parce que vous êtes une seule Lumière dans des manifestations différentes et multiples.

Maintenant lentement, revenez dans votre canal de Lumière, descendez dans votre canal jusque dans votre chakra couronne, devenez cette Unicité. Oubliez que vous êtes un être séparé de la divinité. Vous êtes un être qui parcourt l’Univers depuis des éons et des éons ; vous avez toujours existé, mais vous n’êtes pas séparé. Votre conscience vous projette une forme de rêve sur qui vous êtes, mais, lorsque vous cesserez de rêver, vous serez toujours dans l’Unicité.

Lentement, voyez votre canal se fermer pour revenir dans votre réalité. Voyez votre transcendance s’évanouir, et revenez dans votre réalité normale afin que Je puisse répondre à quelques unes de vos questions. Vous pouvez débuter.

Question : Bonjour Maître Hilarion, concernant le pape Benoît XVI, il a démissionné de ses fonctions comme tout le monde le sait, serait-il possible qu’il ait eu un désaccord ou un doute secret sur les enseignements de l’Église, ce qui l’aurait rendu malade ?

Hilarion : Vous savez, il y a toujours eu des controverses dans l’Église. Il y a toujours eu un clan pour et un clan contre pour certaines règles, et aujourd’hui, sachez que l’Église est en questionnement, peu importe le genre de pape que vous élirez. Le pape est un représentant d’une association, et non pas un représentant de la spiritualité comme telle. Vous savez, il y a des papes pour toutes sortes de rassemblements spirituels comme par exemple, le pape est reconnu dans l’Église catholique, mais il y a aussi des êtres qui ne sont pas nommés nécessairement papes, mais qui sont des préfets pour d’autres groupements ou d’autres associations.

Il y a des différences entre chaque esprit humain par rapport à ce qui est du développement de ce que vous appelez le futur. Je ne suis pas là pour juger ce que le pape pense concernant les règles de l’Église, mais Je peux vous dire que ceci appartient à l’esprit humain de faire des changements alors que l’Église semble être comme coulée dans le béton et ne veut pas changer son attitude face à la masse qui avance et change. La mentalité humaine est continuellement changeante et l’Église se questionne aujourd’hui à savoir si elle doit changer pour suivre le mouvement de la masse ou si elle doit rester comme un mouvement ésotérique, inchangé.

Donc, Je ne peux pas vous dire si le pape est en accord ou en désaccord, bien sûr, parce que ceci appartient à votre jugement et, comme Je vous l’ai dit, Je ne suis pas là pour vous apporter des réponses sur qui pense quoi ou que ce soit vrai ou faux, que ce soit applicable ou impossible à déterminer. Mais soyez assurés que dans le futur, il y aura des tables de concertation, peut-être pas dans les années qui viennent, mais peut-être dans une décennie. Il y aura des gens qui auront comme mission de faire avancer la conscience de l’Ère du Verseau, et l’Église, ou Je pourrais même dire que toutes les sociétés qui ont un rapport avec la religion, vont être obligées de réfléchir et de changer la façon de voir les règles.

Pour l’instant, vous avez des contradictions dans toutes les religions, et ces contradictions sont tellement mises en cause que ceci peut provoquer des séparations entre les factions qui deviendront peut-être des différences tout comme la religion catholique est devenue aussi par scission la religion protestante, ainsi que d’autres comme les coptes ou d’autres factions, peu importe le nom que vous pourriez leur donner. Vous savez, ce sera toujours un désavantage pour l’esprit humain de ne pas voir la réalité au-delà des religions.

C’est tout ce que Je peux vous dire sur ce qu’est la démission de Benoît XVI, mais, Je crois que finalement, il est le premier à vouloir dire : « Tant que je suis capable de renoncer à mener une Église, je dois abandonner à d’autres cette fonction pour qu’une autre personne plus lucide puisse prendre la place ».

Vous savez, il y a eu forcément des papes qui étaient dans le coma alors que d’autres prenaient des décisions pour eux. Ils n’ont pas osé démissionner parce que ceci n’était pas la norme. Mais aujourd’hui, les choses vont changer.

Est-ce que ceci répond à votre question ?

Oui, merci bien.

Question : Bonjour Maître Hilarion, pourriez-vous nous dire quelle est la relation entre la conscience et le mental ?

Hilarion : Vous savez, le mental a deux aspects : le mental inférieur et le mental supérieur. Nous étions supposés développer ceci dans le premier thème, mais vous l’aurez dans le prochain exercice.

La conscience est ce qui habite tout ce qui est, la conscience est UNE, c’est la même Lumière que la Source.

Lumière et Conscience sont synonymes, tandis que le mental, c’est vous et le mental Suprême est Dieu et le mental individuel est l’être humain. Les animaux n’ont pas le même mental que vous avez, ils ne peuvent pas développer la parole comme vous le faites. Ils ne peuvent pas développer l’intelligence comme vous le faites ; ils n’ont pas non plus développé la mémoire comme vous l’avez fait. Vous avez un mental qui est issu de l’effet « MANA », et vous aurez des réponses dans la prochaine rencontre. Et ceci est une grande disposition pour l’être humain tant et aussi longtemps qu’il n’intègre pas l’Esprit de Dieu : l’Esprit avec un grand « E ».

L’Esprit de Dieu est aussi mental, c’est le mental Suprême. Rien n’existe de pensant qui n’ait pas un mental, sauf bien sûr, tout ce qui est inerte selon votre perception et les animaux qui ont une mentalité complètement différente de l’être humain. Alors, lorsque vous passez de l’animal à l’humain vous acquérez le mental à travers votre plan manassique, et ceci nous en reparlerons.

Mais, le mental et la conscience sont deux choses qui se complètent. La conscience va pénétrer le mental, donc si vous n’avez pas de conscience comme dans la maladie mentale, lorsque vous n’avez pas de perception de vous-même, la conscience n’y est plus.

Vous avez une conscience dans votre corps qui est inconsciente, c’est-à-dire que la conscience est aussi une partie de vous qui se souvient du grand livre de la vie, des autres vies que vous avez vécues, que vous appelez le subconscient. Donc, vous avez le subconscient qui est votre répertoire, si vous voulez ; vous avez l’inconscient qui est un peu plus primitif que le subconscient. L’inconscient habite aussi dans toutes les plantes, tous les objets, mais ceci fait partie de vous autant que dans l’Unicité, tout est UN.

Alors, votre conscience est une petite parcelle de la Conscience Universelle, mais elle est tout de même à l’intérieur tout comme une goutte d’eau dans l’océan, si vous la séparez de l’océan, elle reste quand même de l’eau, mais dans une plus petite forme. Il en est de même pour votre conscience habituelle, celle que vous percevez. Elle fait partie de la Conscience Universelle, donc vous êtes une goutte de conscience à l’intérieur de cette grande Conscience, tout comme si vous étiez une éprouvette à l’intérieur de la mer, l’éprouvette a aussi une réalité, mais elle est à l’intérieur de la mer. L’éprouvette peut être considérée comme une conscience personnelle ou individuelle, alors que la mer est une Conscience Universelle.

Est-ce que ceci est clair pour vous ?

Oui, merci beaucoup.

Question : Bonjour Maître Hilarion, j’ai présentement une douleur à l’épaule comme s’il y avait un changement dans ma structure osseuse, une excroissance osseuse, est-ce que vous auriez une suggestion sur l’attitude à prendre par rapport à ce malaise ?

Hilarion : Il y a une force incroyable que vous pouvez utiliser et que vous utilisez très rarement, ce sont les respirations rapides. Il y a, dans ces respirations rapides, une accumulation de prana.

Essayez de visualiser que vous inspirez et dirigez votre prana comme étant une lumière bleue électrique comme l’éclair dans la partie affligée et laissez la partie affligée être inondée de prana.

Essayez de visualiser le plus longtemps possible la Lumière qui pénètre cet organe et inspirez profondément le prana, et dirigez-le vers la partie affligée et faites ceci chaque jour pendant cinq ou dix minutes, et mettez votre main pour contenir le prana. Faites comme si votre main était un miroir de prana. Lorsque le prana essaie de s’irradier vers l’extérieur votre main va le rediriger vers l’intérieur dans votre affliction.

Donc mentalement, essayez de voir le prana qui amène la perfection à votre membre.

Est-ce que ceci répond à votre question ?

Oui, merci beaucoup.

Question : Bonjour Maître Hilarion, je ne sais pas si j’ai bien compris, est-ce qu’on peut dire que l’humanité actuellement, dans la dimension où elle se trouve, ne peut pas vivre l’unité à plein temps, mais qu’elle peut la vivre momentanément ? Est-ce que cela dépend de notre cerveau, du cortex, ou de quelque chose dans le cerveau ? Et en annexe à cette question, est-ce que les atlantes avaient un cerveau identique aux êtres humains d’aujourd’hui ? Merci.

Hilarion : Oui, effectivement, Je vais d’abord répondre à la deuxième question. Les atlantes avaient le même cerveau que vous avez, parce que cela fait environ cinquante mille ans que l’être humain n’a pas subi de grande évolution physique.

Pour répondre à votre première question, vous savez, la conscience que vous acceptez d’avoir aujourd’hui est celle qui vous rend un peu insouciant de l’Unicité parce que vous avez appris à accepter les vérités ou pseudo vérités racontées par votre histoire humaine, votre culture, votre environnement. Mais au fond, plusieurs écoles vous disent que méditer sur le Soi vous amène à expérimenter le Soi. Mais, vous avez accepté de méditer une demie heure ou moins par jour, mais pas beaucoup plus.

Donc, vous vivez beaucoup plus votre humanité que votre Unicité. Au fond, tout est une question de perception et de concentration. Si vous portez votre attention sur vos problèmes humains, bien sûr, vous serez loin de l’Unicité pour une chose que vous ne croyez pas être dans l’Unicité. Mais si par contre, vous vivez à travers la méditation ou la contemplation profonde une seule petite parcelle de qui vous êtes vraiment, par la suite, vous rechercherez cet effet, vous rechercherez cette forme d’expérience et vous commencerez à vraiment porter votre attention sur qui vous êtes et comment parvenir à ressentir qui vous êtes.

Ce n’est qu’une question de culture, si vous portez plus votre attention sur votre incarnation physique, bien sûr, votre monde sera physique. Mais si, dans vos méditations, vous portez votre attention seulement sur votre monde psychique ou sur votre monde spirituel, vous allez vivre ces moments comme si vous étiez dans un autre plan et votre physique sera comme en attente.

Lorsque vous méditez sur votre Unicité, sur votre appartenance au tout, parce que Dieu est partout, on vous l’a dit maintes et maintes fois, il n’y a aucun endroit dans cet Univers ou dans tous les Univers où Dieu n’est pas. Donc, vous êtes à l’intérieur de Lui, il suffit de méditer sur cette profondeur d’être Lui et vous remarquerez que les attributs qu’Il vous offrira seront Ses attributs. Vous remarquerez que vous aurez des qualités beaucoup plus grandes que ce que vous vivez dans votre humanité.

Alors, tout est une question de concentration et de perception. Votre vie humaine est très axée sur la survie et dans le fait de vivre selon les règles de la société, mais vous prenez très peu de temps pour faire une action en disant que c’est votre Soi qui fait l’action. Il suffit de comprendre que vous êtes un canal pur pour Dieu et de ressentir ce canal en tout temps pour que toute votre focalisation puisse vous rendre sensible à cette Unicité.

Est-ce que ceci répond à votre question ?

Oui, merci.

Question : Bonjour Maître Hilarion, je voudrais avoir de l’information si possible sur la meilleure démarche à avoir concernant les apparitions mariales ayant eu lieu à Fatima  dans l’année 1917. Quelle attitude avoir avant les événements, pendant les événements et, si possible demain, après les événements ? Merci.

Hilarion : Vous savez, à cette époque les gens étaient beaucoup plus reliés à la religion comparativement à aujourd’hui, parce qu’ils s’épiaient les uns et les autres. Chacun voulait que les autres aient une bonne opinion de lui, mais ils n’étaient pas plus religieux que vous l’êtes aujourd’hui. À cette époque aussi, la Mère Divine essayait de ramener un peu les gens qui étaient dans cet âge de noirceur à une réalité plus claire, plus transparente.

Les enfants de l’époque étaient des êtres qui avaient confiance et conscience qu’ils priaient tout le temps parce que leurs parents les avaient éduqués avec cette façon de vivre. Ils voyaient la Mère Divine parce qu’ils pouvaient élever leur vibration d’enfant innocent et pur dans la cinquième dimension. C’est pour cela que les êtres autour d’eux, les curieux, si on peut dire, ne pouvaient pas voir la Mère Divine parce qu’ils étaient un peu conditionnés dans la troisième dimension. Aujourd’hui, les messages que la Mère Divine a voulu donner ont été étouffés par l’Église, parce que les messages étaient un peu en contradiction avec les croyances de l’Église. Mais aujourd’hui, ou peut-être un jour prochain, les secrets seront dévoilés. Mais ceci est en rapport direct avec la façon dont l’Église fonctionne.

Vous savez, la prêtrise aujourd’hui se questionne parce que, au fond, ce sont des êtres qui ont un « job » et non pas un cheminement. Très peu ont réussi à rester intègres et à faire un cheminement spirituel, selon la volonté de l’Église. Mais, étant donné que l’Église est manifestée par l’esprit des hommes, c’est pour cela qu’il y a des contradictions.

Allez au-delà des messages ; la Mère Divine apparaît toujours sous la forme que vous attendez, mais il faut avoir une grande dévotion pour la voir comme les enfants l’ont vue dans la cinquième dimension. Tous et chacun de vous avez la possibilité de vivre cet événement dans la cinquième dimension.

Essayez de vous mettre face à une image, par exemple, soit de la Mère Divine ou du Christ sous la personne de Jésus, et regardez Ses yeux, et demandez de communiquer ; dans votre contemplation et méditation, vous allez voir, à un moment donné, que la bouche du Maître va bouger, que les yeux vont bouger, cela veut dire que vous approchez de la cinquième dimension et, par intuition, laissez les mots pénétrer votre conscience, et vous entendrez les messages qu’Il a à vous dire.

Est-ce que ceci répond à votre question ?

Oui, merci.

C’est terminé pour les questions.

J’ai été heureux de vous rencontrer et de vous apporter quelques messages qui sont en rapport avec l’illusion de votre monde. J’aimerais aussi vous rappeler que, lorsque vous avez votre esprit concentré sur quelque chose que vous faites, le monde autour de vous semble inexistant. Par exemple, vous lisez un livre captivant et votre concentration est tellement grande que lorsque quelqu’un est autour de vous et qu’il vous interpelle, vous sursautez, vous n’avez pas entendu cette personne arriver et votre concentration laisse le livre pour revenir à une forme de diffusion de votre esprit dans un état habituel. Mais, lorsque vous utilisez la concentration pour développer votre conscience, vous pouvez arriver à vivre des moments de la cinquième dimension, parce que vous êtes dans toutes les dimensions.

Il y a une partie de vous dans toutes les dimensions. Vous avez une partie de vous dans votre corps physique, Je ne dis pas toute votre réalité, parce que votre corps physique ne renferme qu’une partie de l’iceberg, mais vous avez une partie de vous dans votre corps astral, une partie dans votre corps manassique, une partie dans votre corps bouddhique, une partie dans votre corps athmique et ainsi de suite.

Le dernier corps étant le plus élevé, le corps adique. Le corps adique est l’ouverture du ciel sur votre réalité, et c’est là que vous avez l’Unicité à l’intérieur de vous. C’est là où vous êtes à l’intérieur de l’Unicité. Donc, essayez de comprendre là où vous êtes présentement, mais en méditation ou en contemplation. Essayez de voir si vous pouvez vous élever de plus en plus, parce qu’il y a des possibilités pour vous de voir et de reconnaître ces autres corps.

Dans la prochaine rencontre, Nous continuerons de vivre des effets qui seront aussi applicables à ce que vous êtes dans la grandeur de votre être. Il est difficile pour Moi maintenant de vous montrer des images de qui vous êtes parce qu’il est impossible à votre conscience actuelle de percevoir les images comme le Maître Jésus les transmettait à ses apôtres. Ses apôtres avaient cultivé, en présence du Maître, une forme de perception qui était au-delà de la perception intelligente. Ils pouvaient ressentir une conscience agrandie de qui ils étaient, et pour vous ceci est en développement, et c’est le rôle que J’aimerais continuer à développer avec ce que Je vous apporte chaque mois.

Il est temps de penser de plus en plus à votre nourriture spirituelle afin d’équilibrer votre vie physique. La nourriture spirituelle dans le sens où vous pouvez penser continuellement que vous êtes un canal pour la divinité. Ainsi, lorsque vous agissez, pensez que c’est Dieu qui agit à travers vos mains. Lorsque vous regardez, pensez que c’est Dieu qui regarde à travers vos yeux, et ainsi de suite. En prenant connaissance peu à peu de cette réalité, vous vivrez ce qu’est la réalité de l’Unicité.

J’ai été heureux de venir vous apporter ces quelques vérités et Je vous souhaite de continuer à rechercher, à devenir un vrai disciple du Maître, peu importe le nom que vous lui donnerez, mais acceptez un Maître Ascensionné dans votre vie comme étant votre bâton de pèlerin. Si vous avez le choix entre le Maître Jésus ou d’autres, faites-le sans hésiter, sans indignité. Humilité : oui, mais indignité : non. Dites non à l’indignité et vous serez dans les marges de ce qui vous rapproche de l’Unicité. Alors, Je vous dis au revoir et Je vous bénis, Adonaï. 

André : Alors voilà. Ça été un peu écourté par rapport au temps prévu. Je vais refaire la première canalisation chez moi pour compléter le CD que je vous offrirai gratuitement à la prochaine rencontre. Donc, vous n’aurez rien perdu. Merci d’avoir été là et à la prochaine. Bonne fin de journée.